Inspire

5 conseils pour avoir confiance en soi

12 janvier 2014

 

5 conseils pour avoir confiance en soi⎟ Talented Girls, conseils business et ondes positives pour les femmes entrepreneures ! www.talentedgirls.frComme je l’ai dit dans mon coaching de cette semaine, on a toutes un point commun chères Talented Girls : ce petit quelque-chose qui nous manque pour être 100% heureuses.

On a toutes ce frein invisible qui nous empêche d’aller sans crainte vers nos rêves. Un manque qui ralentit notre efficacité pour bâtir nos projets tant désirés.

Il nous manque à toutes cet élément si rare et si précieux : la confiance en soi.

Je pense que si on avait toutes confiance en nous-mêmes, il y aurait longtemps que nous dirigerions le monde. On aurait toutes réussi à mettre sur pied de formidables projets qui nous rendraient heureuses. Malheureusement, la confiance en soi manque partout, et surtout chez les femmes.

Bonne nouvelle : il n’est jamais trop tard pour gagner quelques points de confiance en soi. Et nous allons nous y atteler dès aujourd’hui avec ces 5 conseils pour croire un peu plus en ses incroyables talents.

1/ Apprenez à vous connaître

Je ne le répéterai jamais assez dans mes coachings : apprendre à se connaître est primordial pour avoir confiance en soi. Accorderiez-vous votre confiance à quelqu’un que vous ne connaissez pas ? Moi non plus. Alors commençons par prendre un peu de temps pour nous et découvrir toutes les belles (et moins belles) choses qui sommeillent en nous.

Vous dîtes que vous n’avez pas de talent ? Clairement, vous ne vous connaissez pas. Asseyez-vous au calme et passez au crible toutes les choses que vous avez faîtes et savez faire dans votre vie. Listez vos compétences, vos qualités et vos défauts (ils doivent être en nombre égal !). Faîtes-vous aider par des gens de confiance qui vous connaissent vraiment bien. Des fois, on ne se rend pas compte que l’on a un talent parce que l’on pense que tout le monde est comme nous et sait faire ce que nous faisons, or ce n’est pas vrai !

Savoir qui l’on est a de très précieux avantages : il permet aux autres de nous connaître également. Comment un recruteur pourra savoir que vous êtes talentueuse dans un domaine si vous ne le savez pas vous-même ? Une fois que vous saurez qui vous êtes et que vous l’accepterez (c’est un 2e point très important), vous saurez ce que vous vaudrez. Et les gens le sauront aussi. Et vous arrêterez de croire les bêtises que l’on dit sur vous. Ce qui nous amène au second conseil.

2/ Arrêtez de faire attention à ce que les gens pensent

Sauf si c’est positif (et que plusieurs personnes pensent la même chose). Dans ce cas, apprenez à accepter les compliments. Si c’est négatif, savoir qui vous êtes vous aidera à dépasser ce moment désagréable : soit ce qu’ils disent est faux et vous le savez car vous vous connaissez bien et dans ce cas cela ne devrait même pas vous atteindre; soit ce qu’ils disent est vrai mais comme vous vous connaissez et acceptez vos défauts, cela n’est pas si grave après tout. Dans les deux cas, les mauvaises opinions des gens devraient être un moteur plutôt qu’un frein. À vous de leur montrer qu’ils ont tort (ou qu’ils auront bientôt tort puisque vous allez tout faire pour changer et ne plus avoir ces défauts).

Dîtes-vous bien que les gens ne pensent de toutes façons qu’à leur petite personne. S’ils critiquent, au fond, c’est pour eux, pas pour vous. Pour se faire plaisir, pour se déculpabiliser (car c’est toujours plus facile de critiquer les défauts des autres plutôt que les siens), pour se rassurer. La plupart du temps, ils n’en ont rien à faire de vous, vous n’allez pas vraiment affecter leur vie. Dans ce cas, ne perdez pas trop votre énergie à vous soucier de ces gens-là ou à essayer de leur plaire.

Sachez tout de même apprendre des critiques. Car si elles font mal, c’est qu’elles ont une part de vérité : peut-être n’êtes vous pas comme ça mais c’est l’impression extérieure que vous donnez. Changez cela. Puis il y a certaines personnes qui veulent vraiment vous aider et qui vous feront des critiques constructives. Sachez rebondir et prendre les critiques comme des opportunités, des aides pour vous améliorer et prouver qu’elles seront bientôt périmées.

3/ Ne vous comparez pas aux autres

Ou plutôt si, comparez-vous. Mais dans l’objectif d’avoir un modèle à suivre et non de vous dévaloriser. On est tous différents : se comparer aux autres, c’est comparer l’incomparable. « Don’t compare your beginnings with someone else’s middle » : vous ne pouvez pas comparer vos débuts avec quelqu’un qui a eu du succès mais a parcouru quarante fois plus de chemin que vous pour y arriver.

Vous venez d’ouvrir une boutique qui ne vend pas encore assez et voir le succès d’unetelle vous démoralise et vous démotive ? Mais cette fille a vécu combien d’échecs depuis ses débuts avant d’y arriver ? Quelles stratégies a-t-elle dû passer du temps à mettre en place pour être là où elle en est ? Combien de contacts a-t-elle dû entretenir avant de tomber sur le bon ?

Premièrement, vous n’avez pas assez d’informations pour vous comparer aux gens comme ça et vous dévaloriser. Ensuite, soit vous voyez le verre à moitié vide et vous continuez à vous sentir complexée par des gens qui en ont bavé cinquante fois plus que vous, soit vous voyez le verre à moitié plein et vous vous dîtes : « si elle peut y arriver, alors moi aussi ». Et vous commencez à réunir les informations qu’il vous manque, à demander des conseils autour de vous (et même directement à celle qui vous fait envie) et à relever vos manches pour le grand plongeon.

C’est en voyant des gens faire des « sweet tables » que j’ai eu envie d’essayer moi aussi. Résultat : j’ai été choisie pour co-diriger le concours international the Sweet Table Contest deux ans de suite. C’est comme ça que j’ai voulu créer un blog, créer des événements, et créer Talented Girls. En voyant des personnes inspirantes faire ça et en me disant « moi aussi je peux le faire ».

4/ Ne vous laissez pas influencer

On a toutes fait cette erreur à un chemin de notre vie : on a fait ce qu’on nous a dit de faire, sans y réfléchir. Sans nous demander si c’était vraiment ce qu’on voulait, ce qui était bien pour nous, ce qui nous rendrait heureuse. Que ce soit ses études, sa vie professionnelle ou une quelconque folie. Puis on s’est rendues compte un peu tard, qu’en fait ce n’était pas ça qu’on voulait faire.

Quand il s’agit de grandes décisions de vie, il vaut mieux prendre le temps de se poser les bonnes questions. Apprendre à se connaître a le mérite d’apporter des réponses plus rapidement à la question : « qu’est-ce que je veux faire dans la vie ? ». Vous souhaitez vous lancer dans l’entrepreneuriat mais tout votre entourage vous dit que travailler dans la banque c’est plus sûr ? Vous rêvez de partir faire le tour du monde avec votre chéri mais on vous dit que c’est irresponsable ? Certes, les gens ont peur pour vous, mais comme je l’ai dit dans le point 2, ils ont surtout peur pour eux. Ils véhiculent leur propre peur à travers vous.

Prenez ça comme une motivation supplémentaire : prouvez-leur qu’ils ont tort et qu’avec de la détermination et du travail, il est possible de réaliser ses rêves. Si vous y arrivez, c’est jackpot : en voyant votre bonheur, c’est vous qui les influencerez à tenter à leur tour de réaliser leurs rêves.

Gardez bien en tête que quiconque essaie de vous influencer dans une mauvaise direction ne sera jamais avec vous tout au long du trajet de votre vie. C’est vous qui allez vivre votre vie, pas eux. De même que vous ne vivrez pas la leur. Donc essayez au maximum de vivre une vie que vous avez choisie pour vous. Pas que quelqu’un, qui ne la vivra pas, aura choisi pour vous.

Quand j’ai créé Oh my Blog!, la Blogschool et Talented Girls, j’avais pour objectif de réaliser mes rêves, et surtout de prouver aux gens que c’était possible. Rien de tel que de vous convaincre par l’exemple pour que vous puissiez, à votre tour, faire l’effort de réaliser vos propres rêves.

5/ Remettez-vous en question

Peu de gens le font en réalité. Moi même je ne le fais pas assez. Résultat : quand il y a un problème, en bons lâches que nous sommes, nous cherchons un coupable extérieur. Nous cherchons l’erreur autour de nous. Vous êtes fâchée avec votre chéri? C’est la faute du chéri. Vous n’arrivez pas à vendre assez sur votre boutique ? C’est la faute de la boutique, du designer, de la connexion internet, des clients. Vous n’avez pas assez d’amis de confiance ? C’est la faute de vos amis, ils sont nuls. Vous avez raté votre examen ? C’est de la faute du prof, il note mal.

Admettre que l’on a une part de responsabilité dans chacune de nos erreurs et chacun de nos problèmes est un immense pas pour améliorer les choses.

Prendre le temps de faire le point : « Qu’est-ce que j’aurais pu faire mieux ? Comment puis-je améliorer cela de mon côté ? » De trouver des solutions que l’on puisse mettre en oeuvre, nous-mêmes, avec nos moyens, permettra de résoudre au moins 50% du problème. On peut toujours faire mieux, on peut toujours s’améliorer. Bien sûr qu’il y a aussi des facteurs extérieurs qui ont leur part de responsabilité. Mais si l’on fait l’effort de faire de notre mieux et de tout donner pour améliorer les choses de son côté. Alors ensuite, et seulement ensuite, on pourra dire en toute confiance, sans avoir le nez qui pousse, que ce n’était vraiment pas de notre faute. Et qu’on aura vraiment tout fait pour améliorer les choses.

5 conseils pour avoir confiance en soi Click To Tweet

 

Racontez-moi

Quelles astuces utilisez-vous pour booster votre capital confiance ?

Cet article vous a plu ?

Vous n'avez encore rien vu !

80% de mes articles sont exclusivement dans ma newsletter !

coaching-ensoleillé-talented-girls2

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Anaïs 12 janvier 2014 at 22 h 26 min

    Ah c’est tellement vrai que le manque de confiance en soi est un frein! (en ce qui me concerne en tout cas) . C’est quelques pistes de réflexion tombent à point nommé puisque j’ai décidé que 2014 serait mon année et que pour cela je dois croire en moi et en ce que je suis capable de faire! Merci 😀

  • Reply Anaïs 12 janvier 2014 at 22 h 28 min

    Hou la, ces quelques pistes, pardon…

  • Reply Carole ( LuLu Factory ) 18 janvier 2015 at 10 h 32 min

    En plein dans la réflexion que j’ai eu ces dernières semaines et autour de la table avec ma famille…
    Merci pour cet article !

  • Reply Aline - Inspiré et Créé 18 janvier 2015 at 12 h 47 min

    Merci pour cet article inspirant qui nous booste!
    Pour ma part, pour garder la motivation et la confiance si un jour, je n’ai pas le moral, eh bien, je note une liste de tous les messages encourageants et positifs que j’avais reçu. Et quand je vais mal, je le sors, je le lis et je me rends compte que j’ai fait quelque chose et que j’ai été utile! Cela me permet de retrouver foi en moi. =)

  • Reply Aude.R 11 mars 2017 at 11 h 44 min

    Un article qui va surement m’aider parce que je dois l’avouer , je n’ai pas énormément confiance en moi et ça me bloque !! Ce n’est pas la première fois que je viens sur ton blog pour lire tes articles et j’adore ce que tu fait !! gros bisous à toi !!!!!!

  • Reply Dalila 12 mars 2017 at 2 h 16 min

    Je manque de confiance en moi au volant de ma voiture

  • Laisser un commentaire

    Réinitialiser le mot de passe
    Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.