Inspire

Les filles, arrêtons l’auto-sabotage !

8 août 2014

Comment arrêter l'auto-sabotage⎟ Talented Girls, conseils business et ondes positives pour les femmes entrepreneures ! www.talentedgirls.fr

À force de voir le mot féminisme prendre de plus en plus d’ampleur, j’avais envie de parler d’un sujet, féminin, qui me tient particulièrement à cœur.

Je ne me revendique rien du tout mais si vous observez bien mes différentes entreprises, vous remarquerez qu’elles sont uniquement réservées aux femmes. Certains diront que ce n’est pas féministe, d’autres diront que si. Peu importe, ce n’est pas mon débat. Mon but, c’est avant tout d’aider les femmes, à être heureuses et à être entreprenantes.

Pourquoi?

Parce que je préfère agir sur ce qui est en mon pouvoir pour faire changer les choses. En tant que femme et chef d’entreprise, je remarque que s’il n’y a que très peu de femmes au pouvoir ou à des postes haut placés dans les entreprises, c’est aussi en partie de notre faute, à nous, les filles. Et que si on pouvait changer notre propre comportement avant d’essayer de changer celui des autres, nous aurions déjà de grands pas de gagnés.

Problème n°1 : nous nous auto-sabotons.

Nous, les femmes, avons le réflexe naturel de nous mettre en retrait, de minimiser nos exploits,  de nous sous-estimer. Quand notre chéri réussi à cuire deux patates, il réclame une médaille. Quand on cuisine le meilleur boeuf bourguignon de la région, on baisse les yeux en disant « Oh ce n’était rien, vraiment ». (Bouhh quelle image retrograde de la place de l’homme dans le foyer ! Eh oui, j’adore cuisiner et mon chéri pas du tout, donc continuons, je vous prie). Je le vois chez moi, je le vois dans ma centaine d’abonnées au coaching, je le vois partout.

Au travail,  c’est pareil. Notre modestie se transforme inconsciemment en manque d’estime de soi et nous n’osons pas demander avantages et promotions car, au fond, nous ne nous sentons pas méritantes. Il est très difficile de se défaire d’un tel réflexe.  Mais si nous ne changeons pas notre état d’esprit et notre perception de nous-mêmes,  les lois ne pourront rien, ni le bon vouloir des autres. Si tu ne te sens pas, toi-même, méritante de cette promotion ou de ce poste, il y a peu de chance que tes supérieurs le ressentent. Il est grand temps de prendre un peu d’aplomb les filles et d’arrêter cet auto-sabotage.

Problème n°2 : nous sabotons la femme en général.

Nous sommes les championnes du monde pour nous voler mutuellement dans les plumes. Au lieu de travailler ensemble pour montrer notre « girl power », nous nous anéantissons les unes les autres. Si tu travailles dans un bureau de filles, tu dois savoir de quoi je parle…

Notre arme de prédilection: la culpabilisation. « Cette blogueuse ose se faire de l’argent avec son blog », « cette maman ose mettre ses enfants à la garderie et chez la mamie le week-end pour se consacrer à son auto-entreprise ». Et si nous arrêtions de faire régresser les pensées en nous flagellant les unes les autres ? Pourquoi ne pouvons-nous pas nous épauler et nous soutenir pour montrer au monde nos valeurs et nos talents ? Madeleine Albright disait « il y a une place spéciale en enfer pour les femmes qui n’aident pas les autres femmes » dans son discours très inspirant que je vous invite à regarder (la phrase tombe vers la 12e minute).

Voilà pourquoi je tiens tant à me consacrer aux femmes dans mes différentes entreprises. Je veux les aider à être heureuses, épanouies, ambitieuses et entreprenantes. Je veux qu’elles gagnent en confiance, qu’elles s’entraident et qu’elles se soutiennent. Je veux des femmes fières et sûres d’elles.

Car il en manque pour vraiment faire changer les choses.

Allez, les filles, we can do it !

 

Cet article vous a plu ?

Vous n'avez encore rien vu !

80% de mes articles sont exclusivement dans ma newsletter !

coaching-ensoleillé-talented-girls2

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply lara 8 août 2014 at 21 h 21 min

    Oh un bel article qui explicite tout haut mes pensées !! ^_^ . J’ai des réflexions très similaires dans un cabinet privé de com/marketing il y a qqs semaines qui en tâchant de cerner au mieux mon entreprise m’a demandé d’expliquer pourquoi je ne ciblais que les femmes dans mon travail et quel est le message que je souhaite leur transmettre … oui nous avons un vrai travail de mise en valeur personnel et collectif à mettre en oeuvre. Nous avons de l’or dans nos doigts, notre tête et nos émotions. Nous avons tant à apporter mais il faut en avoir conscience pour nous mettre en oeuvre.
    Mon entraînement au quotidien est de laisser monter les émotions qui sont décrites dans le « 2 de cet excellent article et de constater :  » OK, je suis en colère contre cette nana, alors qu’est ce qu’elle parvient à faire qui me renvoie que j’en suis incapable ? Et que puis je faire ensuite pour y parvenir ? Ça change toutes mes perspectives en portes grandes ouvertes 😀
    Merci encore pour ce bel article !

  • Reply Bella 12 octobre 2014 at 9 h 48 min

    Cet article est vraiment top.
    La dernière fois en cherchant des partenaires pour ma nouvelles activités, je me suis faites cette réfléxion « Nous les filles on ne sait pas travailler ensemble, sans se crêper le chignon ou sans descendre l’autre ».

    Résultat je suis dans une nouvelle région et je n’ose pas aller vers d’autre car, chacune fait son nid de son côté!
    C’est vraiment dommage!
    Travailler ensemble, s’entraider, c’est aussi comme ça que l’on peut avancer!

  • Reply la Fourmi Elé 12 janvier 2016 at 8 h 32 min

    Très chouette article ! C’est tellement vrai ! Je suis la première à m’auto-saboter ! sans doute par manque de confiance, par comparaison à des grands succès, trop grands peut être !
    Merci pour ces partages et très belle année.

    • Reply Anouk_Talgirls 12 janvier 2016 at 14 h 21 min

      Nous sommes nos premières critiques, cette année tâchons d’être plus bienveillantes envers nous mêmes 😉

    Laisser un commentaire

    Réinitialiser le mot de passe
    Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.