Inspire

J’ai peur de ne pas être parfaite

17 septembre 2016

J'ai peur de ne pas être parfaite ! Une peur qui me donne envie de m'arracher les cheveux ! ⎟ Talented Girls, conseils business et ondes positives pour les femmes entrepreneures ! www.talentedgirls.fr

J’ai trouvé que la photo non retouchée de ma tête au réveil après une nuit agitée et l’envie de manger ma tartine tranquille plutôt que de faire des photos, était parfaite pour illustrer ce qui suit… J’en assume les conséquences sur mon imparfaite réputation. Crédit : Sweet & Sour

 

Dans mon coaching ensoleillé, on travaille régulièrement sur les peurs et les blocages. Parmi elles, une peur revient souvent : la peur de ne pas être parfaite.

On se l’avoue plus ou moins facilement, mais c’est une peur qui est bien présente.

Et cette peur me donne envie de m’arracher les cheveux. Vraiment.

La peur de ne pas être parfaite, qu’est-ce que c’est ? Très honnêtement, je ne sais pas.

 

Parce que la perfection n’existe pas.

 

Je le sais, tu le sais, vous le savez, nous le savons tous. 

Rien n’est parfait et pourtant tout le monde essaie de l’être. Pourquoi ? Très honnêtement, je ne sais pas.

Nous savons tous qu’une belle photo de magazine ou d’instagram est le savant jeu d’une jolie mise en scène et d’une retouche chirurgicale. Aucune belle image ne daigne se montrer sans un soupçon d’ajustement esthétique.

Je le sais, tu le sais, vous le savez, nous le savons tous.

Nous savons tous qu’un homme ou une femme parfaite n’existe pas. Les personnalités ou les couples qui font rêver ne donnent à voir que la surface lissée de ce qu’ils sont en réalité. Nous nous efforçons de mettre en lumière le meilleur de nous-mêmes, mais quand les efforts se relâchent et que la lumière n’est plus, notre nature imparfaite refait rapidement surface.

Je le sais, tu le sais, vous le savez, nous le savons tous.

Nous savons tous qu’un succès ne nait pas par miracle. Qu’il est la somme de nombreux échecs, de précieuses leçons, d’erreurs constructives et d’efforts répétés. Aucun succès légendaire n’est apparu dans la nuit. Tout ceux qui réussissent ont dû ne rien lâcher dans la difficulté.

Je le sais, tu le sais, vous le savez, nous le savons tous.

Lire : l’échec n’est que temporaire

Mieux encore, nous savons qu’il n’y a rien de plus intéressant que l’imperfection. La perfection est ennuyeuse. Nous n’avons rien à dire, rien à faire, rien à apprendre de ce qui est parfait. La perfection agace, frustre, stresse, complexe, bien plus qu’elle n’apaise. Car maintenir la soit-dite perfection fait suer plus d’un front.

L’imperfection, elle, est si passionnante. Elle attendrit, elle amuse, elle intrigue, elle enseigne, elle décomplexe, elle rassure, elle pardonne, elle tolère. Elle nous pousse à grandir, à nous remettre en question, à apprendre, à améliorer. Elle pose des énigmes, nous pousse à trouver des solutions. Elle nous rapproche, nous normalise, nous invite à être tels que nous sommes. C’est-à-dire, imparfaits.

Chercher à être parfait nous rend si malheureux. Alors, pourquoi nous infliger cela ? Pourquoi mettre tous nos efforts à créer quelque-chose qui n’existe pas, qui ne dure pas, et dont personne n’est dupe ?

 

Et si nous cherchions, plutôt, à être imparfaits ?

 

Car l’imperfection, quand on l’embrasse, nous apporte la paix.

Je l’ai compris, il y a deux ans, quand j’ai arrêté de vouloir être parfaite. Quand j’ai admis mes faiblesses, mes erreurs, mes complexes. Quand j’ai montré qui j’étais entièrement, qualités et défauts. Fini de faire semblant.

Le jour où je me suis sentie le mieux dans ma vie : quand j’ai accepté qui je suis.

Être imparfaite, c’est accepter d’être humaine. Et être humaine, c’est donner la possibilité aux autres de l’être aussi. Donner la possibilité aux gens d’être eux-mêmes. Les inviter à l’amour, à l’amitié, à la tolérance, à la générosité et surtout, surtout, à la confiance et à la sérénité.

En étant imparfaite, je permets aux autres de se sentir à l’aise, acceptés, aimés, rassurés. Je les aide à avoir moins peur, à ôter leurs armures, à rire de leurs complexes, à se sentir moins seuls.

Être imparfaite, c’est arrêter de juger. Et d’avoir peur des jugements. C’est être vrai, être entier, être au même niveau que les gens. Être imparfaits nous rend beaux, nous rend intéressants, nous rend même plus intelligents. Car nous laissons notre naïveté au profit de l’authenticité.

Lire : les gens ne pensent pas à vous

L’imperfection est une invitation. L’imperfection rapproche les gens. Elle leur donne envie d’être avec vous car c’est là qu’ils se sentent le mieux.

Arrêtez de vouloir être parfaites, vous perdez votre temps. Votre énergie, votre âme un peu, votre bonheur souvent.

Acceptez d’être imparfaites, car cela vous rend belles naturellement. Et cela donne aux autres l’envie d’être pareilles et d’en faire autant.

Soyons imparfaites, soyons qui nous sommes vraiment. Laissons tomber les paillettes, les illusions, les carcans. Car nous sommes imparfaites et c’est là notre perfection.

J'ai peur de ne pas être parfaite, comment faire ? Click To Tweet

Racontez-moi

Avez-vous déjà eu peur de ne pas être parfaite ?

Cet article vous a plu ?

Vous n'avez encore rien vu !

80% de mes articles sont exclusivement dans ma newsletter !

coaching-ensoleillé-talented-girls2

You Might Also Like

17 Comments

  • Reply la Fourmi Elé 17 septembre 2016 at 16 h 06 min

    J’adore l’idée ! c’est bien de tendre vers le mieux ! J’essaye toujours de suivre cette ligne mais le parfait n’existe pas !

  • Reply Céline 17 septembre 2016 at 16 h 35 min

    Est-ce que j’ai déjà eu peur de ne pas être parfaite ? ? Mon dieu cette question je ne me la suis jamais posée aussi clairement et elle fait pourtant bien partie de moi ?
    Tout est superbement bien exprimé et ressenti dans ton article… bravo ! Pour ce qui me concerne, j’ai progressé sur pas mal du sujets même s’il me reste encore du travail sur certains points (bah oui je ne suis justement pas parfaite !).
    J’ajouterais également que pointer mes imperfections et surtout les assumer est un travail très intéressant & enrichissant à faire et à transmettre à mes enfants. Voir que les parents ne sont pas parfaits… ça fait du bien ?

  • Reply Alexandra 17 septembre 2016 at 16 h 42 min

    Ton texte en revanche frole la perfection Anouk … Tu sembles comme moi être dans une phase de développement personnel ! C’est le chemin le plus dur et le plus passionnant à réaliser … Je l’expérimente tous les jours dans mon rapport à moi même et aux autres … Pas si simple mais rempli d’espoir ! L’imperfection est juste parfaite ??

  • Reply Adé 18 septembre 2016 at 11 h 11 min

    Très joli texte Anouk, vraiment. Je plussois, l’imperfection touche plus que la perfection…. Mais c’est un long long chemin, comment t’en es-tu toi-même libéré ? Que s’est-il passé il y a 2 ans pour que tu parviennes à accepter d’être imparfaite ? Est-ce juste une décision ?
    Peut-être une idée pour un prochain article, le « comment je me suis libérée de ma volonté d’être parfaite à tout prix ? »

  • Reply Mo' pour mots 18 septembre 2016 at 12 h 53 min

    Anouk ! Comme c’est vrai ! Récemment, un peut-être client m’a reproché mon imperfection professionnelle (laisser une coquille sur un document mérite pendaison, n’est-ce pas ?). J’ai dis au revoir au client, à ses sous et son réseau. Je nous préfère, moi imparfaite et ma sérénité 🙂
    Biz !

    PS : 12 jours no Facebook, même pas mal ah ah. Je continue aussi

    • Reply Anouk_Talgirls 18 septembre 2016 at 13 h 20 min

      Yeaaahhh tiens bon Morgane! Quelle badass !

  • Reply Erika 18 septembre 2016 at 14 h 24 min

    Comme toujours, tu vois juste Anouk. Merci pour cet article.

  • Reply Dorianne 18 septembre 2016 at 17 h 04 min

    Je le vis constamment … ton article m’a mis les larmes aux yeux.. Je me fatigue à tout le temps me forcer à être parfaite pour qu’ont ne me reproche rien. Car en vérité j’ai peur du regard des autres et au final ça me bouffe. Une remise en question, un travail sur moi même s’impose. Merci pour tout tes articles aussi inspirant les uns que les autres.

  • Reply Agnès des Océanides Création 19 septembre 2016 at 12 h 33 min

    Bien sûr que nous sommes parfaitement imparfaites!! Et c’est ça qui est BON! PS: j’ai adoré ta photo, j’ai trop ri! Je t’embrasse!

  • Reply Juliette 19 septembre 2016 at 12 h 43 min

    Peur de ne pas être parfaite… et si cela allait plus loin que cela…
    J’ai peur de ne pas être parfaite, mais pas vis-à-vis des autres, vis-à-vis de moi-même et de la vie que je me souhaite. J’ai le projet d’atteindre mes objectifs pour me réaliser, en toute imperfection pour les autres probablement (dommage pour eux) mais en toute perfection pour moi.
    Je pense donc qu’il n’y a pas de ‘parfait’ ou d’ ‘imparfait’ mais une multitude de perfections si différentes pour chacune de nous.

    • Reply Anouk_Talgirls 19 septembre 2016 at 12 h 56 min

      Très bonne idée de futur article 😉 !

  • Reply Estampapier 20 septembre 2016 at 16 h 21 min

    AHHH l’imperfection, c’est un très joli mot. Je l’adore même. L’accepter c’est se libérer. qu’est ce que ça fait du bien. Je l’ai fait mienne avec les années et je ne pourrai plus m’en séparer, vraiment. J’ai même décidé de poster des photos plus rigolotes sur mon blog et sur IG, c’est ce qui plaît dans le fond.
    Merci pour cet article bienfaisant.

  • Reply Maude 21 septembre 2016 at 23 h 40 min

    Juste J’ADORE ton article ! Tout ce que tu écris est tellement vrai. Je viens de passer parmi les meilleures vacances de ma vie à connecter avec de nouvelles personnes en étant totalement moi-même. Et j’ai été aimée pour cela. C’est tellement reposant et plus vrai.

  • Reply Marjolaine 23 septembre 2016 at 17 h 38 min

    Ton article, tes mots sont totalement en accord avec ma nouvelle philosophie de vie depuis ces dernières années.
    Le perfectionnisme m’a souvent fait plus de mal que de bien…aujourd’hui, même si ce côté est encore en moi, j’ai réussi à ne pas le laisser prendre trop de place et je me suis enfin retrouvée…cela fait un bien fou !
    Je me sens plus zen, plus libre et surtout mon énergie ne se focalise plus là-dessus, sur cette recherche de perfection. Je profite de chaque moment et je reste moi-même.
    Et ce qui est fou, je suis beaucoup plus efficace et créative comme ça !! Mon esprit s’est libéré, je n’ai plus de stress, plus de peur et j’avance dans ma vie avec bonheur !
    Merci Anouk pour tes mots qui sont toujours aussi doux à lire et reboostant (je ne sais pas si cela se dit, mais j’avais envie de créer ce mot-là ce soir 😉 ).
    Très belle soirée à toi et à vous toutes !

  • Reply Laure 24 septembre 2016 at 11 h 07 min

    J’adore ton article !!

    Ça va beaucoup mieux aujourd’hui mais j’ai encore des crises de perfétudes (et j’aime bien inventer des mots aussi :-p). Surtout quand c’est quelque chose de nouveau (là où justement on a pas à être parfait en fait…)

    Je vais donc garder ton article de côté au besoin pour d’autres personnes car c’est vraiment un sujet très important ! Accepter d’exprimer sa vulnérabilité 😉

  • Reply Tea&Poppies 26 septembre 2016 at 16 h 41 min

    Oh oui, petite j’ai longtemps eu peur de ne pas être parfaite à m’en rendre malade… Puis je me suis rendue compte que ne pas être parfaite, c’est ce qui faisait forgeait notre propre personnalité. Ca permet de s’accepter plus facilement, mais c’est vrai que parfois un petit coup de mou et les mauvaises idées reviennent… En tout cas continue ton travail Anouk. C’est toujours motivant! Et anti-coups de mou 😉

    Laurie

  • Laisser un commentaire

    Réinitialiser le mot de passe
    Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.