Inspire

Trouver son organisation naturelle pour travailler

1 février 2016

Vous êtes-vous déjà reproché d’avoir une organisation de travail peu efficace ? Avez-vous essayé, vainement, d’en changer pour vous améliorer ? Scoop : vous avez peut-être fait une grossière erreur !

On a tous une façon naturelle de s'organiser. Voici comment trouver son organisation naturelle pour travailler ⎟Talented Girls, conseils business et ondes positives pour les femmes entrepreneures !

J’ai toujours été plutôt satisfaite de mon organisation de travail. Je ne me suis jamais trop remise en question, jusqu’au jour où j’ai commencé à me comparer.

Je me rappelle, durant mes études, avoir essayé de travailler comme mes camarades, c’est-à-dire après m’être bien reposée et amusée (oui j’étais très sérieuse comme élève). J’ai tenté plusieurs fois d’imiter mon amoureux qui ne faisait ses devoirs que vers 22h, après le film du soir.

Puis ce fut le travail en équipe qui prit la relève sur mes complexes. Et dernièrement, c’est ma co-direction d’entreprise qui m’a beaucoup remise en question. Voyez-vous, j’ai l’extrême privilège d’être associée avec la personne la plus efficace de la Terre.

Lire : Marie de Sweet & Sour nous raconte son histoire

En bonne compétitrice que je suis, je n’ai eu de cesse de complexer et de me trouver des excuses pour ne pas être aussi efficace et productive que mon binôme adoré. Elle ne s’en rend pas compte, mais j’ai nourri un vrai complexe d’infériorité au début de notre aventure. Puis, j’ai entamé un chemin d’acceptation de moi-même. J’ai du me rendre à l’évidence : je ne suis pas une exécutante dans l’âme. Moi, je suis une stratège.

Je suis quelqu’un qui peut passer sa journée à réfléchir. Je fais des plans, des calculs, je conçois des idées, des projets, des modèles. Je suis une vraie boîte à idées.

 

Et je suis toujours très efficace et rapide… dans ma tête.

 

Dans l’exécution, c’est une autre affaire. Je suis appliquée mais lente. Et je ne sais pas faire deux choses à la fois. Je viens d’un pays où « prendre son temps » est un art de vivre. La douceur et la lenteur coulent dans mes veines.

Si tu as besoin que je fasse quelque-chose pour toi, il faut prendre un ticket et te placer en fin de file de toutes les choses que j’ai moi-même décidé de faire aujourd’hui. Car en plus d’être lente, je suis rigide et bornée. La souplesse n’existe pas dans mon organisation. Et les imprévus ne sont pas les bienvenus.

Une autre chose que j’ai réalisée : je fonctionne par pics.

Je vais avoir un pic d’efficacité impressionnant (le moment préféré de mon associée) puis plus rien pendant un long moment. Cela se voit beaucoup dans mes blogs : j’ai toujours été experte pour publier un article tous les jours durant une semaine puis plus rien pendant trois.

Vous vous en doutez, j’ai beaucoup complexé sur ma manière de fonctionner et sur cette inconstance de mon travail.

 

Jusqu’au jour où je l’ai acceptée.

 

Et par acceptée, je veux dire exploitée.

Je suis ainsi. J’ai beau lutter, la nature revient toujours au galop. Donc au lieu de me lamenter, j’ai décidé de faire de mes faiblesses des forces.

Je sais que j’ai des pics de productivité suivis de périodes calmes. Du coup, je profite de ces pics pour tout programmer : posts Facebook, articles, newsletters, coachings etc. J’assure mon mois/ma semaine en m’y prenant à l’avance pour que, quand l’énergie retombe, je puisse avoir l’esprit tranquille et créer une constance « automatisée » de mes efforts.

Lire : Blog : comment planifier un an de contenu

Je ne veux plus avoir à complexer à propos de ma manière d’être et de fonctionner. Et je ne veux pas que cela vous arrive non plus.

 

Vous avez une organisation qui vous est propre, soyez-en fières.

 

Vous avez peut-être besoin de vous y prendre tôt pour effectuer une tâche, ou peut-être êtes-vous une virtuose de la dernière minute. Peut-être préférez-vous travailler seule ou bien êtes-vous plus efficace entourée d’autres penseurs… Peu importe. Trouvez ce qui vous met le plus à l’aise et cherchez comment cette organisation peut vous rendre performante.

Analysez vos pics d’énergie et vos coups de mou puis adaptez-vous en conséquence. Faites le maximum de choses quand vous êtes pleine de tonus et profitez des moments de relâche pour réfléchir, analyser, faire les tâches les plus simples comme épingler vos images sur Pinterest, ranger les documents dans votre ordinateur, retoucher vos photos etc.

Ne complexez pas sur ce qui vous définit. Ni sur ce qui vous manque. À essayer d’être comme les autres, vous serez toujours moins efficace qu’en étant vous-même. Vous êtes une personne de talent et vous êtes unique.

Ne vous comparez qu’à vous.

 

Trouver sa méthode d'organisation naturelle pour travailler Click To Tweet

Racontez-moi

Quel est votre profil niveau organisation ?

Cet article vous a plu ?

Vous n'avez encore rien vu !

80% de mes articles sont exclusivement dans ma newsletter !

coaching-ensoleillé-talented-girls2

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply csil 2 février 2016 at 10 h 54 min

    « Je suis quelqu’un qui peut passer sa journée à réfléchir. Je fais des plans, des calculs, je conçois des idées, des projets, des modèles. Je suis une vraie boîte à idées. »
    ah ah on dirait moi ! (l’histoire des pics aussi, je me reconnais tout à fait, c’est pas toujours très pratique) Merciiiiiii pour cet article !

    • Reply Anouk_Talgirls 2 février 2016 at 12 h 36 min

      Merci à toi d’être passée par là Cécile !

  • Reply Catherine 2 février 2016 at 12 h 18 min

    Merci pour cet article. Je suis également une boîte à idées et comme toi j’ai des périodes de pics pas toujours évident a gérer. Je viens de lancer ma petite entreprise et ça me cause beaucoup de soucis. Ton article m’a vraiment fait du bien et je vais analyser mes périodes c’est une bonne piste :-). Merci bcp. Tes articles sont toujours très intéressants.

    • Reply Anouk_Talgirls 2 février 2016 at 12 h 35 min

      Merci beaucoup Catherine ! Je suis heureuse d’avoir pu t’aider 🙂 Bon courage pour les débuts de ton entreprise, c’est un beau voyage tu verras !

  • Reply Aline - Boutique de créateurs 2 février 2016 at 14 h 06 min

    Cela me parle bien cet article!
    Moi aussi, j’avais tendance à me comparer aux autres auparavant qui semblait travailler plus que moi, plus tôt jusqu’à plus tard, etc et ça avait fini par me fatiguer et à perdre l’envie de travailler alors que j’adore mon travail!
    Du coup, hop, fini , à la poubelle la comparaison!

  • Reply cindy 2 février 2016 at 15 h 42 min

    Bonne question! Voilà ce que je me suis dit. Je ne suis pas vraiment organisée Alor difficile de savoir comment je m organise.

    Enfin c est ce que je pensais ? mais maintenant je me dis que nous avons tous une façon de fonctionner. C est juste qu on se laisse prendre par cette idée d  » il faut faire comme ça » sinon « on est pas »

    Moi je n ai pas de pics j ai tout simplement du mal a m’y mettre mais lorsque je m’y mets je suis a fonds.

    Il faudrait peut être que je me prenne des rendez-vous. Que je note sur un agenda a quel moment je me mets sur ca.

    Et voilà je m accepte et je l utilise comme une force.

  • Reply Céline 4 février 2016 at 0 h 14 min

    Chez moi l’organisation n’est pas un point fort. Comme je suis souvent sur plein de choses en même temps, ça part dans tous les sens. Je fonctionne en « arborescence » et du coup j’ai souvent du mal à éclaircir tout ça… Alors je fais des to-do listes et j’en ai partout 😀 Je fais aussi des tableaux… je remplis des carnets dès que j’ai une idée.
    Et j’adore rayer ce qui est fait, au fur et à mesure.
    Mais au final, ce qui me rend le plus efficace, c’est d’être motivée par ce que je fais (comme beaucoup, je procrastine très facilement) et dans ce cas j’y vais à fond. Et si j’ai du mal à avancer sur quelque chose (ce qui m’énerve), j’essaye également d’être plus indulgente avec moi-même…

  • Reply Fanny 4 mars 2016 at 19 h 38 min

    Merci beaucoup pour cet article, je suis tombée dessus un peu par hasard, sans une grande envie de le lire, car ce soir j’ai une grosse baisse de moral, et voilà qu’en fait c’était exactement ce que j’avais besoin de lire !!!!!

    Je suis pareil. Mais vraiment ! Je fais beaucoup de choses dans ma tête, mais pour que cela « sorte » c’est une autre histoire ! J’ai également des pics d’activités durant lesquels je peux travailler comme une folle à en oublier de manger et dormir lol. Puis ensuite plus rien pendant un moment. Et durant mes moments de plus rien (enfin plus rien dans l’exécution, car dans ma tête ça bouillonne quasi toujours), je culpabilise énormément et je m’en veux profondément, ce qui me pourrit littéralement la vie…
    Quand je ne fais rien de concret, de palpable, je me sens mal, j’ai l’impression que je n’ai pas travaillé, je suis déçue de moi-même… Et c’est tout le temps comme ça depuis que je me suis lancée dans ma petite entreprise (même avant en fait). Du coup j’ai le sentiment que je n’y arriverais pas, qu’en réalité je ne suis pas travailleuse, que je suis peut-être fainéante, que je ne suis peut-être pas faite pour ça, etc. Ce soir j’avais vraiment le moral dans les chaussettes, car c’est encore une journée de passée sans que j’ai pu cocher « dessiner une Marine » ou « mettre produits en ligne »…

    Pour tout dire, j’ai toujours pensé que j’avais un problème, un blocage, qui m’empêchait de passer à l’exécution. Je ne comprends pas pourquoi mon corps ne passe pas à l’action alors que c’est ce que je voudrais (et que je fais quand je traverse un pic d’activité).
    Cela ne m’avait jamais traversé l’esprit que c’est simplement ma manière de fonctionner et que je devais faire avec. Jusqu’à maintenant. Je vais donc y réfléchir, en espérant pouvoir accepter ce « fonctionnement » qui me déplait tant.

  • Reply Aleksou 25 mars 2016 at 20 h 07 min

    Super bille, je me reconnais sous certains aspects 😉 Merci

  • Reply Claire 1 juin 2016 at 9 h 55 min

    Pourtant je l’ai lu il y a déjà quelques semaines ton article. Mais cela n’avait pas fait tilt. J’en suis finalement venu à la même conclusion que toi après une formation « mieux se connaître pour mieux communiquer ». J’y allais pour avoir des pistes pour améliorer ma relation avec mes clients. J’en suis ressortie totalement chamboulée, car j’ai enfin compris comment je fonctionnais, et j’ai réalisé à quel point depuis des années, je m’épuisais mentalement, physiquement. Je m’escrimais à ritualiser mes journées, à rentrer dans un cadre organisationnel, de type le mardi c’est compta, le jeudi c’est communication, le vendredi planification… Bref, tout devait rentrer dans des cases, et être planifié pour m’aider à canaliser mon fourmillement d’idées, et vaincre ma procrastination. En vain. J’étais mal à l’aise, je fournissais des efforts surhumain, mon corps m’a d’ailleurs alerté à plusieurs reprises. Je ne comprenais pas. Je mettais en place une organisation que je n’arrivais jamais à pérenniser. Et je m’autoflagellais « tu es nulle, tu pourrais faire des efforts, c’est pas compliqué ! »
    Je suis une fille plutôt pétillante, créative, j’adore les événements qui cassent la routine, je bosse très bien dans l’urgence, et je passe facilement du coq à l’âne. Un projet qui s’éternise en longueur… ça m’épuise et m’ennuie. Bref, j’ai besoin de spontanéité et de m’amuser dans ma vie ! Et en essayant de tout optimiser, de tout cadrer j’allais complètement à l’encontre de mon organisation naturelle.
    Depuis j’ai lâché prise. Ma to-do-list n’est plus du tout organisée de la même façon. Je note l’important, l’urgent, et les tâches qui me font « kiffer », et ce qui est vraiment important pour moi aujourd’hui (ce dont j’ai besoin pour être sereine le soir). Une grille d’Eisenhower à ma sauce ! Et en fait, cela fonctionne plutôt bien. Etre à l’écoute de soi, et adapter son organisation à soi et non pas l’inverse. Et j’ai réussi à mettre en sourdine cette petite voix qui me disait « tu es nulle, tu n’as encore rien fait comme prévu aujourd’hui… » Un putain de lâcher prise qui fait un bien fou !

  • Laisser un commentaire

    Réinitialiser le mot de passe
    Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.