Inspire

Voyager seule : les richesses que cela m’apporte

26 juillet 2015

En 2012, j’ai fait mon premier voyage seule. Un an, en Australie. J’y ai vécu mes premières expériences de couchsurfing : partir en Tasmanie et en Nouvelle Zélande et loger chez l’habitant. Depuis, chaque année, je fais un ou deux voyages en solitaire. Un défi qui m’aide beaucoup dans mon métier d’entrepreneure. Voici comment :

Voyager seule : ce que cela m'a appris pour mon business ⎟ Talented Girls, conseils business et ondes positives pour les femmes entrepreneures ! www.talentedgirls.fr

Le rituel est toujours le même. Chaque Noël, je savoure ma liberté d’entrepreneure et fonce sur Easyjet ou Expedia, (astuce pas chère : j’active iGraal pour être remboursée une partie de mon billet !) regarder les vols pas chers pour un weekend en solo. N’ayant aucune contrainte de vacances et personne d’autre à prendre en compte, je peux partir un mardi du mois de mars comme un jeudi de juin, sur un simple coup de tête.  C’est mon plus grand kif depuis que je suis à mon compte et j’ai bien l’intention d’en profiter tant que je peux.

C’est ainsi que Copenhague, Berlin, Lisbonne et Berlin-le-retour ont été réservés. La règle : je pars seule et dors chez l’habitant. Avant, j’utilisais le site couchsurfing.org (vous dormez gratuitement sur le clic clac de quelqu’un) mais je préfère désormais payer une chambre en Airbnb car le couchsurfing est de plus en plus incertain (taux de réponse toujours plus faible et risque d’annulation de dernière minute). Avec Airbnb*, je suis beaucoup plus sereine et peux donc m’y prendre à l’avance.

 

Ces petits séjours en solo m’ont beaucoup apporté sur le plan professionnel :

Ils me forcent à m’ouvrir aux autres

Je suis quelqu’un d’assez timide et de très introverti. Parler à des inconnus me fait toujours un peu peur. Et faire la conversation, je ne sais pas trop faire. Voyager seule m’a appris à m’ouvrir aux autres. L’humain cherche la compagnie. Et lorsque l’on est seule, on fait des rencontres plus facilement car, finalement, personne n’aime être seul très longtemps. Tandis que voyager entre amis ou en amoureux, c’est avoir déjà son cocon. Du coup, on ne ressent pas le besoin de s’ouvrir à d’autres personnes. Voyagez seule et croyez-moi, vous ne serez jamais seule très longtemps.

Ils me forcent à braver mes peurs

Lorsque l’on est seule, impossible de reculer devant ses peurs. On n’a personne sur qui compter, personne pour nous protéger. Quand il faut y aller, il faut y aller. Je ne vous parle pas de prendre des risques (car voyager seule vous fait toujours tripler de prudence), mais juste de vos peurs les plus basiques : vous avez peur de manger seule ? De sortir seule ? De faire une excursion seule ? De vous exprimer dans un pays qui ne parle pas votre langue ?

Moi, avant, j’avais peur de demander de l’aide. Je préférais me débrouiller toute seule que d’embêter quelqu’un avec mes problèmes. Voyager seule m’a appris à dépasser ça. Désormais, lorsque je ne sais pas, j’ai le réflexe de chercher quelqu’un pour m’aider. Peu importe vos peurs, elles ne sont jamais ridicules et peuvent toujours être dépassées. En étant seule face à elles, elles seront dépassées d’autant plus vite. Car quand on n’a pas le choix, on fait.

Ils m’apprennent à me connaître et à avoir confiance en moi

Passer un an seule à l’autre bout du monde n’a jamais été aussi efficace pour apprendre à me connaître. Passer un peu de temps en tête à tête avec soi-même aide à mieux s’écouter, s’observer et se comprendre. Avant de partir en Australie, j’avais beaucoup de questions en moi. C’est au cours de ce voyage que j’ai trouvé les réponses. À force de me voir évoluer dans un nouvel environnement, de discuter avec de nouvelles personnes, d’avoir d’autres perspectives. On écoute mieux quand il n’y a pas de bruit. On voit mieux quand il n’y a qu’une chose à observer. En voyageant seule, je n’ai que moi à m’occuper. Pas d’enfants, pas de chéri, pas d’autre individu à prendre en compte.

Grâce à ces voyages et à tous les défis que je suis obligée d’affronter seule, je me dévoile. Je me rends compte de toutes les choses dont je suis réellement capable. Et je me découvre ainsi sous un autre jour. Avec de nouvelles capacités. C’est incroyablement boostant pour la confiance en soi : découvrir que l’on est capable de bien plus que ce que l’on croit !

Lire : 5 conseils pour avoir confiance en soi

Ils me font prendre du recul

Comme tout moment de déconnexion, voyager seule m’aide à prendre beaucoup de recul. Je prends de la distance avec ma vie « normale », je l’observe de loin et j’ai le temps et l’espace d’y méditer. Je sais, pour ma part, que je réfléchis toujours mieux lorsque je suis seule. Je suis presque incapable d’avoir une idée si je suis entourée. J’ai généralement besoin d’aller faire un petit tour, de me mettre à l’écart ou de m’enfermer dans ma bulle pour avoir une illumination. Mon associée le sait. Elle me dit toujours : « rentre chez toi et quand tu arrives, tu me dis ton idée ».

Lorsque l’on voyage seule, on a beaucoup de temps pour soi. Et généralement, je ne suis jamais aussi inspirée et productive qu’après ces voyages-là. Mes carnets rentrent toujours remplis !

Ils me forcent à me dépasser

Comme je l’ai dit plus haut, lorsque l’on voyage seule, on n’a plus d’excuse : personne sur qui se reposer, personne derrière qui se cacher. On n’a plus le choix. Et lorsqu’on n’a pas le choix, on fait. Je ne vous dis pas le nombre de fois où j’ai réussi à franchir mes propres limites, juste parce que j’étais toute seule, et que je ne pouvais pas faire autrement. C’est tellement grisant de se découvrir des capacités insoupçonnées. Cela aide beaucoup à relativiser sur le sens du mot « limite » et à se rendre compte que la seule limite, c’est nous-mêmes. Tout est possible, en réalité, si l’on s’en donne la peine.

Voyager seule m’a rendue chaque fois un peu plus invincible.

Ils me font être fière de moi

Il n’y a pas mieux, selon moi, que de voir que l’on peut très bien se débrouiller toute seule, pour croître en confiance. Lorsque les gens me disent « mais comment tu fais pour voyager seule ? Tu es vraiment courageuse ! Je ne pourrais jamais, moi ! », je souris. Je suis fière d’avoir le courage de ces aventures, le courage de me challenger, l’audace de me mettre au défi. Et je suis d’autant plus fière de leur dire que si je peux le faire, alors tout le monde peut le faire. Osez sortir de votre zone de confort. Pas besoin de faire de grand saut. Allez-y petit à petit, mais allez-y.

Lire : Si ta vie était un roman…

Ils m’aident à suivre mon intuition et à lâcher prise

Lorsque je voyage, je n’ai jamais de plan. Si un seul : celui de l’aéroport jusqu’à l’adresse de mon hôte. Le reste, c’est du freestyle. On me demande souvent mes bonnes adresses lorsque je pars. Et très égoïstement, je refuse d’en donner. Pour moi, le voyage est une aventure, une exploration. Ma façon préférée de voyager : me perdre dans une ville. Aller au bout d’une rue et suivre mon intuition « droite ou gauche ? allez gauche ! ». C’est la meilleure façon de trouver des trésors !

J’ai toujours été un peu « control freak ». Besoin de tout planifier, de tout anticiper. En voyageant seule, j’ai appris à lâcher prise et à me laisser bercer par l’inconnu. À être dans l’instant présent plutôt que dans l’anticipation. Je suis beaucoup plus cool quand surviennent des imprévus grâce à ça (avant je paniquais !). Je profite beaucoup plus de la vie et je fais 200% confiance à mon intuition.

Ils me font faire de super rencontres inspirantes

C’est la vraie cerise sur le gâteau, la beauté et la raison de mes voyages. Toutes les rencontres ultra inspirantes que je fais, sont vraiment ce pourquoi j’aime tant le couchsurfing. Je ne voyagerai jamais seule pour me retrouver dans un hôtel. Ce qui m’intéresse, c’est rencontrer les gens, entrer dans leur vie, leur confier la mienne et fermer les yeux. Suivre leurs conseils, leurs recommandations, voyager avec eux. Je ne suis jamais les circuits touristiques, je suis les conseils de mes hôtes. Des fois, je passe même plus de temps à discuter avec eux et à partager leur quotidien qu’à me balader. C’est plus qu’un voyage dans un autre pays. C’est un voyage dans une autre vie. Et même les rencontres les plus courtes peuvent changer votre vie.

Voyager seule m’a beaucoup apporté sur le plan personnel et cela se ressent dans mon quotidien d’entrepreneure. J’ai pris goût aux défis, j’ai beaucoup plus confiance en moi, je suis beaucoup plus ouverte et à l’aise avec les gens. J’ai pris le réflexe de sortir de ma zone de confort (après tout, j’organise des rencontres ! On ne pouvait pas choisir plus inconfortable pour une introvertie). Je suis beaucoup plus détendue face aux imprévus, je fais énormément appel à mon intuition (qui m’a sauvée de bien des dangers) et surtout, surtout, surtout :

Je sais désormais que tout est possible.

* les liens iGraal et Airbnb sont des liens de parrainage, gagnez 10€ de cagnotte avec iGraal et 18€ de crédit voyage avec Airbnb en vous inscrivant sur ces liens ! Cela vaut le coup !

Voyager seule : une vraie richesse pour l'entrepreneure que je suis ! Click To Tweet

Racontez-moi

Avez-vous déjà voyagé seule ? Qu’est-ce que cela vous a apporté ? Avez-vous des questions sur le couchsurfing ou le solo travel ? J’essaierai de vous répondre !

Cet article vous a plu ?

Vous n'avez encore rien vu !

80% de mes articles sont exclusivement dans ma newsletter !

coaching-ensoleillé-talented-girls2

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Suzette/Valentine 26 juillet 2015 at 8 h 01 min

    Top ton article ! Il tombe à pic car je pars seule 3 semaines au Vietnam en novembre et une partie de moi flippe un peu. Même si je suis sure que tout va bien se passer !
    Tu es en phase avec ce que m’a déjà dit mon entourage 🙂

  • Reply Claudia YogaPassion 26 juillet 2015 at 9 h 09 min

    Coucou Anouk !

    Ton article tombe à pic pour moi aussi ! Merci !!

    Cela fait quelques années que j’ai commencé à voyager seule. J’ai commencé par de petits week-ends en France ou en Europe…

    Puis il y a 2 ans, je suis partie 3 semaines au Japon ! Et me voilà sur les routes pendant 2 mois, je suis actuellement en Russie ! Je trouve que le voyage ressemble beaucoup à l’entreprenariat : le plus dur, c’est d’oser ! Et une fois lancée, quel bonheur !

    Et comme tu le soulignes, que de superbes rencontres et comme on apprend sur nous-mêmes !

    Pour ma part, voyager seule m’oblige aussi à m’orienter, là où d’habitude c’est mon copain où des copines plus douées que moi pour ça qui mènent la danse. Et c’est un exercice excellent pour moi. Et si je suis quand même perdue malgré la carte, je fais comme toi, je parle aux gens. Et souvent on fait un bout de chemin ensemble ou on va même prendre un café, c’est très sympa !

    Et j’ai également toujours un petit carnet de voyage avec moi et je m’en sers pour manifester mes intentions pour les mois et les années à venir…

    Alors je ne peux que vous recommander de vous lancer à voyager seule. Même, et je dirais – surtout – si cela vous fait peur ! En fait, tout est possible, à condition de rester prudentes bien sûr.

    Belles explorations à vous les filles,
    Claudia du blog http://www.yogapassion.fr
    « Vivez en toute sérénité »

  • Reply Eva Seris 27 juillet 2015 at 7 h 06 min

    Je pars quelques jours à Londres au mois d’août, toute seule, et sans autre but que d’y prendre du plaisir. Une grande première pour moi… et je pense que tu n’y es pas pour rien.
    Alors je commence facile (encore que, c’est discutable), mais à 33 ans, je commence enfin !

  • Reply Mel 27 juillet 2015 at 18 h 00 min

    Salut, super ton poste!!! Je suis tout à fait d’accord avec toi je suis partie comme fille au pair à mes 18 ans et cela à été la meilleur année de ma vie même si tout n’était pas rose. j’ai du me surpasser, aller vers les autres et cela m’a beaucoup aider à me connaitre. Depuis je voyage régulièrement seul et j’aime le fait qu’il n’y ai pas de contraire comme lorsque l’on est à plusieurs et surtout les rencontres génial. Le seul problème pour moi c’est que je n’arrive plus à rester en place je suis une devenu une voyageuse addict!!

  • Reply Manon Ambitions Plurielles 28 juillet 2015 at 22 h 43 min

    Bel article dis donc ! Personnellement, je n’aime pas plus que ça voyager seule, je préfère être bien accompagnée et rapporter des souvenirs communs… Mais après la lecture de ton article, je me dis qu’en effet, ça pourrait m’être utile notamment pour affronter mon « insécurité linguistique » ! J’ai en effet beaucoup de mal à m’exprimer dans une langue étrangère, il y a un peu de honte quant à ma prononciation, j’ai aussi été très peu habituée à le faire durant mon parcours scolaire et je n’ai aucune confiance en moi à ce niveau, je cherche beaucoup trop mes mots, etc… Résultat, je me repose beaucoup sur les autres et je n’ose pas m’exprimer devant des personnes que je connais. C’est nul, je sais, dans la vie, je ne suis pas timide pourtant, mais le seul moyen de dépasser ça, ce serait de partir seule… Et cela me ferait certainement beaucoup de bien 😉

  • Reply Cam 31 juillet 2015 at 12 h 53 min

    Super article ! Et chapeau bas, tu as toute mon admiration et effectivement tu peux être très fière de toi. Etant moi-même une grande introvertie, je me dis que ça doit demander une sacrée force de caractère pour sauter le pas !

  • Laisser un commentaire

    Réinitialiser le mot de passe
    Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.