Partage

Laëtitia de Lamazuna nous raconte son histoire !

26 mars 2015

J’ai découvert Lamazuna, la marque de produits féminins écologiques et de cosmétiques vegan sur le salon de l’hôtel Boheme. J’ai tout de suite craqué pour les produits colorés, pétillants et responsables de Laëtitia, j’ai d’ailleurs fait quelques emplettes ! En lisant son interview, je suis tombée encore plus amoureuse de sa marque mais aussi de l’histoire qu’il y a derrière. Lamazuna, c’est le parcours d’une entrepreneure dans l’âme qui n’hésite pas à tester, à se remettre en question et à faire les choses avec humour et passion. Une interview qui fait sacrément du bien. Merci pour ce beau partage Laëtitia !

Lamazuna : boutique de cosmétiques innovante, vegan et écologique interview talented girls

Bonjour Laëtitia, parle-nous un peu de toi !

J’ai terminé des études en communication il y a quelques années et je viens d’avoir 30 ans (mais j’ai dit que je restais à 25 !). Avant de monter mon entreprise, j’ai entre autres travaillé dans la promotion cinéma, la mode et pour des documentaires TV.

Quand et pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l’entrepreneuriat ? Comment furent tes débuts ?

J’ai toujours su que je voulais avoir ma propre entreprise, d’où un cursus un peu touche-à-tout. Pendant mes études, j’ai monté plusieurs sites Internet avec un ami. Notre business plan nous prévoyait un salaire mirobolant au bout de quatre mois, nos idées étant « absolument géniales ». Au final, après des jours (et nuits) de travail des semaines durant, nous avons dû nous en sortir avec une dizaine d’euros chacun. Donc rien dans les poches, mais beaucoup en expérience.

À la fin de mes études, j’ai participé aux Entrepreneuriales, un très bon entraînement qui permet de démystifier la partie administrative qui paraît souvent insurmontable, alors qu’il n’en est rien. J’ai enfin monté mon entreprise il y a 5 ans, afin de distribuer en France des sacs à dos équipés de panneaux solaires, la création d’une amie Américaine. J’ai vite compris que n’être que distributrice, sans main mise sur la création, n’allait pas me suffire. J’ai donc lancé un concept de tatouages éphémères sous forme de stickers, One Night Stamp, qui a depuis été repris par des amis. Je me suis beaucoup amusée avec cette marque, mais il lui manquait un engagement qui me motiverait à travailler chaque jour pour la développer. Engagement que j’ai trouvé en lançant Lamazuna, qui me permet d’œuvrer pour convertir de nouvelles personnes à l’écologie, grâce à un positionnement dynamique et coloré, loin des produits écolo habituels. J’ai tout de suite senti que mes lingettes démaquillant juste avec de l’eau plaisaient, mais j’ai mis du temps à réaliser qu’il fallait que je les assortisse d’autres produits pour tenir sur la durée.

lingettes démaquillantes à l'eau écologiques Lamazuna - Lamazuna : boutique de cosmétiques innovante, vegan et écologique interview talented girls

 Vis-tu actuellement de ton entreprise ?

Pas complètement car je réinvestis tout ce que je gagne. J’essaie surtout de constituer des stocks plus importants de produits pour éviter les ruptures, ma hantise, tout en ajoutant des nouveautés. Ça veut dire beaucoup de choix à faire qui ne sont pas évidents !

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi dans ce métier ? Comment arrives-tu à surmonter ces difficultés ?

Je crois que le plus compliqué (et je viens seulement de le comprendre !) est d’arrêter de me disperser. En parallèle de Lamazuna, j’étais commerciale pour la marque anglaise Bomb Cosmetics jusqu’à il y a peu, je pensais que cela m’assurerait un revenu, hors j’aurais pu passer ce temps à développer ma marque et atteindre autant de bénéfices. J’ai également créé le Marché des cadeaux bio et écolo, dont la 8e édition a eu lieu en décembre dernier. J’ai adoré monter ce projet et le faire évoluer, mais  je viens de passer la main. L’organisation me prenait un temps fou pour ne quasiment rien en tirer financièrement. Je ne regrette rien, ces expériences m’ont permise de rencontrer beaucoup de gens passionnants et de me sentir moins seule dans mon domaine mais attention, maintenant concentration sur Lamazuna ! Et ça a déjà porté ses fruits… La preuve, sinon j’aurais mis six mois à répondre à cette interview =)

Qu’est-ce que tu préfères dans ton métier ?

La liberté bien sûr, la diversité des tâches à accomplir et le sentiment de créer quelque-chose d’utile. J’aime aussi le fait de n’avoir aucun compte à rendre donc aucune barrière, tout peut aller très vite. C’est grisant !

Comment parviens-tu à gérer ton temps entre ta famille/vie privée et vie professionnelle ? Des astuces à partager avec nos lectrices ?

Pendant les trois premières années, j’avais la tête prête à exploser, je pensais à ma « boîte » non stop. Est-ce que j’ai bien pris en compte le prix du timbre ? Est-ce que je devrais rappeler tel client dès demain ou ça va sembler trop tôt ? J’ai eu l’impression de prendre dix ans d’un coup. J’emballais tous mes produits moi-même, ce qui occupait mes soirées et weekends, faisais de la compta le dimanche… Puis j’ai commencé à calquer mes horaires sur ceux de mon petit ami, à déléguer à des prestataires (un logisticien s’occupe désormais de mes envois de colis, cela représente un coût mais me libère tellement de temps pour contacter des clients que je suis gagnante et regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt), et ça va beaucoup mieux. J’ai d’ailleurs l’esprit beaucoup plus clair et cela s’en ressent dans mes échanges avec mes fournisseurs et clients.

cup féminine Lamazuna : boutique de cosmétiques innovante, vegan et écologique interview talented girls

As-tu une anecdote à nous faire partager ?

Lorsque j’ai décroché mon tout premier client, j’ai oublié de lui facturer les frais de port et la TVA. J’avais tellement peur qu’il annule finalement sa commande que je ne lui ai rien dit et n’ai pas modifié sa facture, faisant une vente à perte… Ce jour-là, je me suis vraiment demandée si j’avais la trempe qu’il fallait pour mener une entreprise. Au final, ce n’était qu’une première erreur que je n’ai plus refaite, comme beaucoup d’autres !

Comment c’est une journée typique, pour toi ?

Lorsque le réveil sonne, j’attrape mon téléphone pour y lire les mails arrivés pendant la nuit. Ensuite bol d’air pur et balade de ma chienne Holy. Puis chaque jour change.

En général je commence une tâche (shooter les nouveaux produits, communiquer sur une promotion, répondre aux demandes de blogueuses, relancer les clients…) lorsqu’une urgence survient ! Une demande de partenariat pour un gros événement qui a lieu dans deux jours, du coup une rupture de stock prématurée, ou un problème de colis livré à la mauvaise boutique. Je me rends compte à 15h que j’ai oublié de déjeuner et profite de la pause pour poster sur Facebook, pester contre Twitter que je n’ai pas encore réussi à maîtriser et ajouter quelques photos sur Pinterest. Suite du travail avec les mails arrivés entre temps, un peu plus tard Holy va demander à jouer si nous n’avons pas fait de footing le matin, et reprise jusqu’à l’arrivée de Damien dans la soirée.

Lamazuna : boutique de cosmétiques innovante, vegan et écologiquee pour talented girls

Quelles sont les 3 ressources (sites, applis, livres) qui ont changé ta vie d’entrepreneure ?

  • Facebook est parfait pour avoir un contact humain avec mes clients et me sentir entourée,
  • Mailchimp est très bien construit pour l’envoi de newsletters.
  • Pour le côté chef d’entreprise lorsque j’aurai une centaine de salariés, j’ai adoré lire « L’Entreprise du Bonheur » de Tony Hsieh. Il vise non seulement le plaisir de ses clients mais également celui de ses salariés. C’est vraiment ce que j’aimerais assurer lorsque je pourrai embaucher, c’est ce que font très bien Michel et Augustin, qui d’ailleurs préfacent ce livre.

Si tu l’avais su plus tôt, quelle erreur aurais-tu préféré éviter ?

Une erreur que je refais tous les deux mois… investir dans des opérations de communication qui ne donnent aucun retour. Mais je ne peux pas m’empêcher de faire le pari que « cette fois-ci, ce sera la bonne ! ».

Quels conseils pourrais-tu donner à quelqu’un qui veut se lancer ?

Être conscient que son cœur de métier sera le commercial, car sans cela, une idée, même excellente, ne pourra pas tenir debout longtemps. Ça ne veut pas dire faire du rentre dedans, d’ailleurs ton article sur 10 façons originales de faire connaître votre marque correspond tout à fait à ce que je réalise avec Lamazuna !

Je peux en donner un deuxième, dis ?! Parler de son projet. On recommande souvent de le tenir secret, mais vous voyez vraiment votre collègue de bureau quitter son job pour se lancer à corps perdu dans l’ouverture d’un bar à smoothies, VOTRE dada ? Cela m’a permis de rectifier le tir sur quelques détails, comme mon premier logo qui était un hérisson et « tu crois vraiment que se démaquiller avec un hérisson ça va donner envie ? » !

Lamazuna : boutique de cosmétiques innovante, vegan et écologique

 Bonus :

Laëtitia vous offre 10% de réduction sur tout le site hors frais de port ! avec le code TALENTEDGIRLS . Offre valable jusqu’au 5 avril 2015.

Retrouvez les produits féminins écolo Lamazuna ici !
Merci beaucoup  Laëtitia !

Ne ratez plus d'interview de Talented Girls

Recevez mes conseils + bons plans directement dans votre boîte mail !

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Angeline 27 mars 2015 at 13 h 21 min

    Super interview, très enrichissante.
    C’est toujours un vrai bonheur que de passer de l’autre côté du miroir pour découvrir les idées et les rêves des créatrices de projet.
    Merci pour ce joli rayon de soleil Anouk et longue vie à Lamazuna (ps. l’histoire de hérisson est top ! 😉 )

  • Laisser un commentaire

    Réinitialiser le mot de passe
    Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.