Partage

Marie Anh de Mulot B nous raconte son histoire !

19 avril 2016

Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter une de mes toutes premières rencontres entrepreneuriales : Marie Anh, la créatrice des bijoux Mulot B. Je me rappelle de nos correspondances par mail puis de notre premier tête à tête et de nos collaborations ensemble. Mulot, comme on aime l’appeler, m’avait partagé son expérience et ses conseils qui resteront toujours gravés dans ma mémoire. Il y a des rencontres comme ça, que l’on n’oublie jamais ! Et je suis heureuse de vous présenter son talent sur le blog !  Merci pour ce beau partage Marie Anh !

Découvrez l'histoire de Marie Anh Malhaire , la créatrice de bijoux Mulot B sur le blog⎟ Talented Girls, conseils business et ondes positives pour les femmes entrepreneures ! www.talentedgirls.fr

Bonjour Marie-Anh, parle-nous un peu de toi ! Quand et pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l’entrepreneuriat ? 

J’ai étudié la bijouterie / l’orfèvrerie dans mon parcours d’études, et plus particulièrement l’expertise & la préservation des objets d’art. Après avoir travaillé 3 et demi, dans mon domaine de compétence – mécénat culturel – cette passion pour l’objet, et particulièrement le bijou ne me quittant pas, j’ai donc tenté une formation en création d’entreprise en parallèle de la création et le design de bijou.

Mulot B. est né de cette manière – l’envie de renouer avec le geste et la conception de l’objet. Le bijou s’est imposé à moi naturellement par le plaisir de la précision de l’ouvrage à réaliser et par son caractère intime.

J’ai ensuite intégré une couveuse d’entreprise durant un peu plus d’année, me permettant ainsi de suivre une formation poussée sur la création d’entreprise et ainsi de constituer un réseau, une clientèle et apprendre à créer mon activité au fur et à mesure.

 Vis-tu actuellement de ton entreprise ?

Après 6 ans d’activité, dont 3 années à temps plein, mon activité me permet de subvenir à mes besoins. Je partage, depuis 6 mois, un espace de co-working / atelier  avec 2 autres créateurs-artisans ( Atelier Halo, céramistes & Mi Avril, designer paper-cut ).

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi dans ce métier ? Comment arrives-tu à surmonter ces difficultés ?

C’est assez drôle, les difficultés rencontrées lors de la création de mon activité, ont surtout été d’ordre relationnel, sans doute par mon manque d’expérience.

Matériellement parlant, de par mes compétences & le passage à la couveuse d’entreprise, j’ai su très vite comment m’organiser & évaluer mon installation. Tout avait été anticipé pour que je puisse trouver des ressources suffisantes en cas de difficultés.

En revanche, concernant les relations de travail & les manières de travailler, tout est très différent par rapport à celles d’une activité cadrée où vous êtes salariée. Beaucoup de personnes, dans les domaines de la création, se lancent sans avoir eu l’expérience de règles élémentaires de travail.

Et l’intérêt commun n’est par forcément un but partagé. Il faut donc savoir être vigilant et savoir se créer un entourage professionnel stable et fiable. Il faut être confiant, sans pour autant perdre de vue son intérêt à soi. Et surtout savoir bien établir les choses & garder une ligne éthique. Si une petite alarme s’allume dans un coin de votre tête, c’est que vous sentez que les choses ne correspondent peut-être pas à votre direction de travail. Faites-vous confiance.

Comment parviens-tu à gérer ton temps entre ta famille/vie privée et vie professionnelle ? Des astuces à partager avec nos lectrices ?

Trouver l’équilibre est parfois difficile. Par définition, nos métiers étant « hors cadre » contrairement à une activité salariée en entreprise, cela demande une certaine rigueur. Dans mon cas personnel, j’ai fait le choix de découper mon emploi du temps ainsi : 40% vie personnelle et 60% vie professionnelle. Mon activité nourrissant mon épanouissement personnel.

J’ai choisi de ne pas lutter contre cette inclinaison et d’accepter cette répartition naturelle de mon temps de travail et de mon temps personnel. Sachant que la balance varie en fonction des périodes fortes de temps de travail & des moments de vie qui s’imposent. Ce rythme s’est crée naturellement.

Découvrez l'histoire de Marie Anh Malhaire , la créatrice de bijoux Mulot B sur le blog⎟ Talented Girls, conseils business et ondes positives pour les femmes entrepreneures ! www.talentedgirls.fr

Comment c’est une journée typique, pour toi ?

J’ai deux types de journées. Les journées à l’atelier – création, fabrication, préparation des commandes et réception de la clientèle. Ce sont de loin, mes journées préférées & les plus agréables.

Et les journées «  numériques », où je m’occupe des traitements & suivis de commandes, community management, comptabilité … Un travail fastidieux mais nécessaire à la bonne marche de mon activité.

Là encore, j’ai choisi vraiment de séquencer ma manière de travailler – le manuel / la réflexion. Il m’a paru important qu’aucun des deux ne vienne se court-circuiter. Cela me permet d’avoir ainsi une vision plus claire de mon activité & des différents fonctionnements qui l’accompagnent.

Quelles sont les 3 ressources (sites, applis, livres) qui ont changé ta vie d’entrepreneure ?

Je consulte régulièrement l’APCE, la communication concernant les informations liées à notre statut & ses variations ( entreprise individuelle ) n’étant clairement pas la priorité des CAM ( chambres des métiers ). Cela me permet ainsi de vérifier les décisions, réformes, évolutions concernant les activité toutes confondues & se mettre à jour.

Je consulte aussi «  imports.gouv.fr » – déformation professionnelle oblige –  lorsque j’ai un doute concernant des définitions ou des actes à réaliser concernant mon activité, d’un point de vue administratif.

Et puis, je consulte régulièrement le forum de la plate-forme prestashop, en particulier pour toutes les mises à jour concernant la partie numérique & community management. Il est important de bien choisir ses outils et de savoir les maîtriser tout en préservant sa vie privée & son environnement personnel.

Si tu l’avais su plus tôt, quelle erreur aurais-tu préféré éviter ?

Je dirais – savoir dire non et affirmer ma position et mes intérêts.  Dire « non » n’est pas forcément rédhibitoire et ne fait pas de vous, quelqu’un d’obtus ou d’égoïste. Dire non s’avère très professionnalisant comme démarche.

De même vouloir l’intérêt commun n’est pas forcément une prétention commune. Il faut savoir se positionner et bien mettre à plat les objectifs de chacun avant de s’engager dans une aventure. Et surtout ne pas hésiter à exposer sa manière d’envisager son cheminement. Sinon, vous risquez de perdre du temps et de l’énergie sur des projets qui ne vous portent pas ou qui ne partagent pas d’intérêt avec les vôtres ( parfois même au détriment des vôtres ).

Quels conseils pourrais-tu donner à quelqu’un qui veut se lancer ?

Je n’ai pas beaucoup de conseils à donner – nous sommes tellement différents, nos contraintes, nos éducations nous amènent parfois à réfléchir très différemment pour parfois obtenir un résultat semblable.

Mais je dirais, qu’il ne faut pas hésiter à puiser dans ses propres ressources dont on ignore parfois la richesse. Se faire confiance. Et toujours se remettre en question, même dans les périodes les plus fastes.

Cela permet d’anticiper et de se projeter sur du long terme, et d’avoir une vision cohérente de l’ensemble de votre activité et votre travail.

Découvrez l'histoire de Marie Anh Malhaire , la créatrice de bijoux Mulot B sur le blog⎟ Talented Girls, conseils business et ondes positives pour les femmes entrepreneures ! www.talentedgirls.fr

Retrouvez les bijoux Mulot B ici !
Merci beaucoup Marie Anh !

Découvrez l'histoire de Marie Anh, la créatrice de @MulotBricole #entrepreneure Click To Tweet

Ne ratez plus d'interview de Talented Girls

Recevez mes conseils + bons plans directement dans votre boîte mail !

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.