Mon journal intime d’entrepreneure

35.00

Description

Rien de mieux pour l’expliquer, que de vous livrer sa préface :

 

Chère Talented Girl,

 

J’espère que tu vas bien.

 

Je viens de terminer de rassembler toutes mes feuilles volantes et de découvrir avec surprise que mes mots, depuis un an, sont regroupés dans non pas 200 mais 300 pages. Je suis bavarde, mais pas avec tout le monde.

 

Chère Talented Girl, merci.

 

Merci de me faire confiance. Tu t’offres et je t’offre ce journal, comme un cadeau.  Un cadeau de vulnérabilité infinie : t’ouvrir la porte de mon monde, celui qui est dans ma tête et surtout dans mon coeur.

Ce journal est un moment privilégié, une discussion de moi à moi que je voulais partager avec toi. C’est pour moi un signe de confiance, celle que j’ai en toi et en notre amitié mais aussi celle que j’ai en tes capacités, en tes rêves à réaliser.

Car en te montrant ma vérité, mon cheminement, mes doutes et questionnements, je sais que tu trouveras des résonances qui te donneront de la force. La force d’avancer dans ta propre vérité.

 

Ce journal, je te laisse le lire comme tu le veux. Il n’est pas vraiment conçu comme un livre. Pour moi, ce n’est pas un livre, c’est une confidence. J’imagine qu’au fond, tous les écrivains doivent penser ça.

Tu peux le lire d’une traite, mais je pense que tu auras besoin de pauses, entre les résonances, pour réfléchir à ton propre voyage.

Tu peux le lire dans le désordre et un peu chaque jour. Tu peux ne jamais le finir. Je fais moi-même souvent cela.

 

Dans ce journal, tu trouveras toutes mes newsletters depuis un an. Celles que j’ai envoyées à tout le monde; Celles que j’ai envoyées uniquement à celles qui veulent me lire plus souvent; Et celles que je me suis écrites à moi-même, évidemment.

 

Dans ce journal, et c’est le plus important, comme dans chaque mot que j’écris, tu trouveras :

 

De la confiance en toi.

 

La confiance que tu n’es pas seule, ni dans tes galères, ni dans tes doutes, ni dans tes questionnements.

 

La confiance que tu es normale. Tu es humaine et imparfaite, comme moi, et que toute ta beauté et ta richesse viennent de là.

 

La confiance que ce n’est pas grave. Tu verras, je ne vais pas toujours au bout de mes idées, que j’ai de «grandes révélations» en permanence, parfois je tourne en rond, je me trompe, je rebrousse chemin. Je ne suis pas spécialement organisée, ou efficace. Ma vie n’est pas équilibrée, ni bien rangée. Je ne suis pas toujours bien lunée, pas toujours bien lucide. Je suis instable dans mes projets, hyperactive dans mes idées, je fais des tests que je laisse tomber. Et ce n’est pas grave.

 

La confiance que tu es plurielle. Qu’il n’y a pas de défaut ou de qualité, pas d’instabilité. Un jour tu me liras poétique, mes mots rimeront et vibreront d’un sens profond. Le lendemain, tu me liras drôle ou colérique, mes mots seront rapides et décisifs. Chaque jour est une nouvelle facette de mon tout. Je suis ci et ça, selon les conditions, l’heure qu’il est, le climat. Je suis tout et son contraire mais dans toutes les situations, je suis moi.

 

La confiance que tu es unique. Et qu’en étant juste toi-même, alors personne ne pourra t’égaler.

 

La confiance que ce que tu fais est bien. Qu’il n’y a pas de route du succès. Qu’il n’y a pas de règles de réussite à respecter. Tu verras que je ne réfléchis pas toujours de façon commerciale et stratégique. Je ne suis pas vraiment les règles, je n’aime pas les «il faut que». Ma seule règle est d’être fidèle à moi-même. Et les résultats sont 100% sur-mesure. Que demander de mieux ?

 

La confiance que tu as le droit. Tu as le droit de changer d’avis, une fois, deux fois, cinquante fois. Tu as le droit d’annuler, de ne pas terminer, de tout recommencer. Tu as le droit de te tromper, et c’est recommandé. Tu as le droit d’avoir plein de nouvelles idées, et de les garder en brouillon. Tu as le droit de changer d’opinion, de croire que tu as trouvé la réponse, mais en fait non. Tu as même le droit de changer de question. Tu as le droit de ne pas faire comme on te dit, comme il faudrait, de ne pas choisir la facilité. Tu as le droit de créer tes règles, et d’en déroger. Tu as le droit d’avoir des révélations, qui n’ont duré qu’une journée. Tu as le droit d’être inconstante, d’être impatiente, d’être clivante.Tu as le droit de dire que tu as le droit.

 

La confiance que tu es sur la bonne voie. Que ce que tu vis, je le vis aussi. Et que ce que tu peux admirer chez les autres, n’est qu’une mise en lumière de ce qui est déjà en toi.

 

La confiance que tu es douée, talentueuse, utile aux autres. Que ce que tu fais compte pour quelqu’un, même si c’est intangible. Que ce que tu sèmes portera ses fruits si tu n’abandonnes pas, même si c’est encore imperceptible. Que ce que tu fais inspire, motive et donne de la joie, même si tu ne le réalises pas.

 

La confiance que ce que j’ai pu t’apporter, tu l’apportes aussi autour de toi.

 

Bienvenue dans mon voyage.

Ce qu’elles en ont pensé :

J’ai acheté ton journal, je l’ai dévoré. En 2 jours.

Merci, 1 000, 10 000, 100 000 fois de tes mots. De ta confiance, en nous ouvrant les portes de ton intimité.

De ta vulnérabilité, qui nous prouve que c’est normal de se sentir parfois fragilisée.

De ta sincérité, qui nous montre qu’on peut créer son business en restant fidèle à soi-même.  – Sofia

Hier soir, j’ai enfin terminé ton journal intime et il m’a beaucoup touché. J’ai été touchée de voir que tu pouvais vivre les mêmes choses que nous. Qu’en fait, rien n’est aussi lisse qu’on veut bien le croire. Que tout le monde a des hauts et des bas. Je pense le relire après l’avoir digéré… – Cindy

Je dévore ton livre.

Moi qui n’arrive pas à lire un post trop grand sur facebook, je lis tes écrits depuis mon ordinateur et sans lunettes (j’attends les nouvelles).

Chaque mot me donne envie d’explorer, d’expérimenter et de conquérir le monde. Merci merci merci.

Je suis page 193 et je rêve déjà du volume 2 😉 – Audrey

Il m’aura fallu trois jours, mais je viens d’engloutir ton livre qui n’en est pas un.
Mon intuition ne m’avait pas trompée, cela m’a fait beaucoup de bien. Un déclic, quelque chose, d’à peine perceptible.

Il y a quelques années, je t’aurais dit “ne change pas”. Mais c’est l’inverse. Change. Évolue. Bouleverse tout. Fais-moi grandir avec toi. Comme tu l’as fait en me permettant de lire ce journal.

Encore mille mercis. – Amélie

J’ai commencé à lire ton journal (dévorer, devrais-je dire 😉 ), je pense qu’il va être mon livre de chevet pour les semaines à venir.

Tout ce que tu partages est si inspirant ! Ce livre est une excellente idée.  – Marie

Je l’ai lu bien vite. Mon dimanche y est passé !

Merci pour ta vulnérabilité. Pouvoir connaitre tous les recoins d’une réussite, ça fait un bien fou. C’est la vie et toutes ses complexités. C’est beau, tout simplement.

C’est différent de ce qu’on voit ailleurs et j’espère que les trucs qui brillent chez les autres t’atteindront de moins en moins. Parce que c’est bel et bien toi que j’ai envie de voir grandir !  – Oraline