Inspire

Comment j’ai créé mes deux entreprises – Dernière partie

27 septembre 2015

Pour vous aider à démarrer cette rentrée inspirée et surtout vous rassurer sur les doutes que vous rencontrez en tant qu’entrepreneure, j’ai décidé de vous partager mon histoire et mon parcours. Je vous invite à lire d’abord la partie 1 puis la partie 2 avant de revenir ici me rejoindre pour la fin de mon histoire. C’est parti, dernière partie !

comment-j-ai-cree-mes-deux-entreprises-derniere-partie-talented-girls-entrepreneuriat-féminin

Mon moteur à moi, c’est le challenge. Il faut des fois que je me mette au bord du précipice pour parvenir à faire pousser mes ailes. Bien sûr, le challenge vient toujours après le choc. Et ce choc-là, c’était de réaliser que nous ne pourrions pas gagner d’argent avant un an. Ou plutôt, avant 16 mois.

Notre avocat est réputé dans sa région pour son expertise et quand il nous annonce, à la rédaction de nos statuts, qu’il valait mieux ne pas se payer avant le 31/12 de l’an prochain, je deviens livide et perds mes moyens. D’abord retourner vivre chez mes parents, et maintenant vivre sur mes petites économies pour développer au mieux mon entreprise. L’entrepreneuriat doit être un synonyme direct du mot sacrifice, car niveau challenge, on atteint des plafonds.

J’accepte de relever le défi. Après tout, si certains y arrivent, pourquoi pas moi. Et comme j’aime les choses compliquées, je m’en crée un deuxième.

Une des difficultés lorsque l’on devient entrepreneur, c’est d’accepter que le fruit de son travail ne sera récolté que quelques années plus tard. Pendant ce temps, le compteur continue de tourner et les factures restent à payer. Comment faire pour trouver une rémunération maintenant que l’on est sur un nuage d’avoir quitté le monde salarié ?

Option 1 : ravaler sa fierté et trouver un petit job à mi-temps. Même si ça donne envie de pleurer.

Option 2 : vivre sur ses économies, celles de son foyer et les différentes aides à disposition.

 

Option Anouk : créer une deuxième entreprise.

 

Attention, ce qui suit n’est pas exactement un exemple à suivre. Sauf si vous êtes aussi frappée que moi. Et que vous aimez vraiment le challenge. Car pour le coup, il faut être amoureuse.

J’ai trois immenses rêves dans la vie : créer des entreprises (pluriel) / être propriétaire d’une maison / faire le tour du monde.

Le premier étant bien entamé, je me suis dit pourquoi ne pas continuer sur cette voie et créer une entreprise qui me permettrait de gagner de l’argent de poche rapidement. C’est alors qu’un rêve mis de côté refait surface. Il s’appelle Talented Girls. À l’origine, c’était l’idée d’un magazine qui mettrait en lumière les talents féminins et aiderait ainsi toute femme à révéler ses talents et entreprendre ses rêves. Voyant que les articles inspirants de mon ancien blog Sunshine of Mine étaient les plus populaires, je décide alors d’en faire un blog à part entière. Plus facile à mettre en place et surtout plus immédiat.

Lire : comment se faire connaître à moindre coût

Comment faire de ce blog une entreprise ? La réponse, je l’ai trouvée après de longues heures seule face à mon carnet, à me questionner sur ce que j’aimais faire le plus dans la vie, qu’est-ce qui me faisait vraiment vibrer, quelles étaient mes forces reconnues, qu’est-ce que je savais faire de mieux que les autres, quel produit ou service me permettrait d’être moi-même et ainsi difficilement copiable, qu’est-ce qu’aimaient mes lectrices chez moi, qu’est-ce que je leur apportais, qu’est-ce que je savais bien faire et de façon naturelle, de quoi ma communauté avait besoin, qu’est-ce qui leur manquait, qu’est-ce qui pourrait faire changer les choses, comment pourrais-je apporter ma pierre à l’édifice etc, etc. 1001 questions pour une seule réponse.

Ma passion, mon moteur et ma force, c’était d’aider les autres. Surtout les femmes, car elles ont moins confiance en elles que les hommes. J’ai toujours rêvé d’être professeure et j’ai toujours souhaité aider les gens à réaliser leurs rêves. C’était donc ce que j’allais faire avec Talented Girls : apprendre aux femmes à réaliser leurs rêves.

 

Mon idée : créer un coaching ensoleillé

 

Où chaque matin, mes abonnées pourraient recevoir un conseil inspirant et plein de bonne humeur pour démarrer leur journée super motivée et positive. Le challenge : écrire un conseil par jour pendant un an. Une tâche ardue qui me permettait de m’éloigner facilement de la concurrence. Et de me dépasser, encore et toujours.

Comme pour Oh my Blog!, une fois l’idée en tête, le lendemain mon site était sur pied et ma boutique ouverte. On saute et on construit son plan en vol, telle pourrait être ma devise. Le coaching coûte à l’époque 10€ par mois, soit 33 centimes le conseil. Les premières ventes décollent, le service est très bien accueilli et mes clientes ravies. Je n’ai pas de structure, pas d’auto-entreprise. Je teste l’idée, comme ça pour essayer. Et après, j’aviserai.

Lire : 5 conseils pour avoir confiance en soi

Le coaching dure un an. 365 mails envoyés chaque jour, weekend, vacances, jours fériés. J’ai collectionné plus de 200 abonnées, certaines très fidèles deviendront même des amies, et je me suis éclatée comme jamais. L’argent de poche reste limité mais quelque-chose de plus important me frappe : je suis de nouveau alignée. Ce coaching ensoleillé m’a ouvert les yeux sur une sorte de destinée. Aider les gens, c’est vraiment ce qui me plait. Et mon instinct me dit que je dois continuer dans cette voie.

Oh my Blog! et Talented Girls se ressemblent beaucoup car mes deux entreprises sont le reflet de ma personnalité et de mes valeurs : créer des liens, créer des opportunités, créer des rêves et les réaliser. Le tout de façon conviviale et bienveillante. Je comprends alors qu’avoir plusieurs passions c’est possible. C’est que notre vision veut s’exprimer de façons différentes. Par contre, j’apprends vite que la dispersion est l’ennemi de l’efficacité. Et qu’avoir deux entreprises, c’est beaucoup, il va donc falloir éviter de trop s’éparpiller.

 

Créer une entreprise, c’est se soumettre à un rythme de croisière auquel tu ne peux pas déroger.

 

C’est le conseil le plus précieux que j’ai appris durant ces deux ans, et le conseil le plus rassurant qui m’ait été donné. Si l’on vous dit qu’il faut 1 an, 2 ans, 3 ans pour mettre sur pied un business et en tirer un revenu, n’écoutez pas. Il n’y a pas de règle, il n’y a qu’un rythme, et ce rythme, c’est le vôtre.

Pour moi, il a commencé par le tâtonnement, l’apprentissage : chaque erreur, chaque leçon, chaque pas en avant m’est précieux. Car cela me permet d’avancer vers mon rêve et d’apprendre tout ce qu’il faut savoir sur la création d’entreprise. Me découvrir au fil du temps, sauter les obstacles, quelles erreurs ne pas faire, quels pièges éviter, tomber dans chacun d’eux puis les noter et les imprimer pour pouvoir se perfectionner. Je commence au point zéro, puis j’avance, petit à petit, je trace mon chemin. Cela ne fait que deux ans et c’est encore le commencement, mais j’apprends, j’apprends tellement.

J’ai appris à me lancer, c’est certainement l’étape la plus difficile. J’ai appris à définir et assumer ma valeur mais aussi à en créer. J’ai multiplié mes prix par 15 et développé mon coaching ensoleillé. J’ai appris à démarcher, à créer et fidéliser une communauté, à déléguer, à investir pour mon succès. J’ai appris à ne plus m’éparpiller, à dire non, à oser. J’ai appris à avoir confiance en moi et à lâcher prise. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Et peut-être que je mettrai beaucoup plus que 3 ans à avoir un business solide et à gagner le revenu que je juge mériter. Mais ce n’est pas grave. C’est mon voyage et il est passionnant. C’est mon bagage qui grandit et m’impressionne chaque jour. Avant d’apprendre à courir, j’apprends à ramper, bientôt, je saurai marcher. L’important, c’est d’être en mouvement. Et surtout d’être patient.

Aujourd’hui, j’ai deux entreprises, deux officielles. Je commence doucement à vivre de l’une, pas encore de l’autre. J’ai des projets d’emménagement et de nouveaux challenges qui l’accompagnent. Les prochaines étapes : continuer à se développer, avoir un minimum régulier, pourquoi pas embaucher, continuer à faire des erreurs, à échouer, à tester, à apprendre et surtout à avancer.

Merci d’avoir lu mon parcours en entier ! Retrouvez la partie 1 et la partie 2 ici 

 

Comment j'ai créé mes deux entreprises - dernière partie ! Click To Tweet

Racontez-moi

Qu’avez-vous appris durant votre voyage d’entrepreneure ?

Cet article vous a plu ?

Vous n'avez encore rien vu !

80% de mes articles sont exclusivement dans ma newsletter !

coaching-ensoleillé-talented-girls2

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply Nadia 27 septembre 2015 at 19 h 38 min

    Merci Anouk pour ce partage d’expériences ! c’est très instructif ! Vive la création et les rêves !!!

  • Reply graine héritier 28 septembre 2015 at 5 h 04 min

    un super partage et beaucoup de choses à faire et apprendre pour y arriver
    merci pour tes articles percutent et géniale

  • Reply Margaux - Oh et Puis 28 septembre 2015 at 16 h 20 min

    Merci d’avoir partagé tout ça ! Je me retrouve tellement dans ton état d’esprit que d’un côté je suis plutôt rassurer de voir que je ne suis pas seule ! et comme tu dis on saute et on verra ensuite!

  • Reply Marjolaine 28 septembre 2015 at 20 h 42 min

    Merci Anouk pour ce partage et Bravo ! Un super parcours que je te souhaite très long et rempli de beaux projets car tu le mérites, vraiment !

  • Reply Marion 29 septembre 2015 at 8 h 30 min

    Beau parcours Anouk. Tu me donnes vraiment envie d’y aller et d’enfin faire ce dont j’ai envi et ce dont je rêve. Merci a toi et ne change rien 🙂

  • Reply MlleColibri 29 septembre 2015 at 8 h 50 min

    Woua quel parcours ! Merci de nous avoir partagé ton chemin de façon sincère et réaliste. ça aide à se dire que nous aussi on pourrait réaliser nos rêves. Parfois on a l’impression que les gens qui réussissent n’ont jamais de doute ou que tout est « facile » pour eux. Alors que, comprendre qu’ils sont humains avec leurs doutes, leurs peurs, leurs questionnements ça permet d’avoir le déclic : et pourquoi pas moi ?
    J’aime beaucoup lire ton blog et je me laisserai tenter à l’occasion par ton coaching ensoleillé =)

  • Reply Claire de Buttet 29 septembre 2015 at 9 h 40 min

    Merci Anouk, ça tombe bien… petite traversée du désert pour moi mais je tiens bon…
    Merci pour tout ce que tu es ! Gratitude is the way !

  • Reply Sylvie 8 novembre 2016 at 18 h 07 min

    Merci! C’est inspirant:-)

  • Reply Elise Frank 24 août 2017 at 18 h 48 min

    Bonjour Anouk !
    Je me suis inscrite sur Oh my Blog parce que je suis ton amie Marie et c’est tout naturellement que je suis venue sur ton site aussi. J’ai trouvé super intéressant ces trois articles sur ta création d’entreprise. En ce moment, je lis tout ton site pour voir comment tu as procédé. Ce n’est pas par espionnage, bien loin de là, mais plus parce que tu réponds à toutes les questions que je me pose et que je vois que je suis sur le même cheminement que le tien quand il s’agit de créer une entreprise. J’avoue avoir deux idées qui me trottent bien en tête et tes articles me confirment de plus que non seulement mon idée est bonne, mais qu’en plus, ça y est, les étoiles et moi sommes enfin alignées pour pouvoir créer cette entreprise. Donc merci pour tous tes conseils avisés que tu nous donnes sur ce site. Je vais continuer à le lire avec plaisir puis irai profiter de tous les bons conseils de la blogschool.
    Voilà, j’ai écrit plus que ce que je pensais, mais je me voyais mal passer sur ton site sans te laisser un mot et puis je trouve ça important de remercier les personnes, même celles que l’on a rencontrées que virtuellement, à travers leurs écrits, pour leur contribution dans nos vies, donc merci ! En tous cas, je sais où retourner à chaque fois que j’aurai un petit coup de mou dans mon processus !

    Très belle soirée !
    Elise

  • Laisser un commentaire

    Réinitialiser le mot de passe
    Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.