Partage

Sophie-Charlotte de Ma Petite Valisette nous raconte son histoire !

8 janvier 2014

Je connais Sophie depuis un moment déjà et ai même eu la chance de travailler avec elle et Ma Petite Valisette durant mes études. J’ai toujours été impressionnée par son hyperactivité. Toujours connectée, toujours au cœur de mille projets, à croire que cette professeure d’anglais, maman de 3 enfants ne s’arrête jamais ! Elle nous fait le plaisir de nous raconter son histoire, ses secrets et de nous livrer quelques-uns de ses conseils !

Découvrez l'histoire de Sophie Charlotte Chapman , la créatrice de Ma Petite Valisette et Entrepreneuses Créatives sur le blog⎟ Talented Girls, conseils business et ondes positives pour les femmes entrepreneures ! www.talentedgirls.frBonjour Sophie, parle-nous de toi, quel est ton cursus, quelle est ton histoire ?

Mes études supérieures : une école bac+3 puis une ESC (Ecole Supérieure de Commerce) avec une dominante Entrepreneuriat et Gestion de projets. J’ai fait des stages dont 2 ans d’alternance dans une grande agence de publicité parisienne, de quoi me rendre compte de ce que j’aime et ce que je n’aime pas et surtout de ce que je maîtrise et comprends : le marketing opérationnel  ! Mais à l ‘époque, les réseaux sociaux n’avaient pas autant d’importance et c’est désormais au jour le jour que j’ai appris, et j’apprends toujours, une nouvelle discipline : l’application de mes acquis sur des projets online.

Quand et comment as-tu décidé de te lancer dans Ma Petite Valisette, puis les Entrepreneuses Créatives ?

Ma Petite Valisette a pris son envol en 2011.

J’ai mis beaucoup de temps à savoir ce que je voulais vraiment en faire, où je voulais aller, quel public je voulais toucher et c’est en parcourant de nombreux blogs américains que j’ai eu le déclic : appliquer mes compétences acquises lors de mes études et mes expériences terrains, à mes projets online.

De rencontres en rencontres, j’ai pu déceler des compétences complémentaires chez Cousette. Nous avons beaucoup échangé. L’idée d’une collaboration informelle a vu le jour et puis tout s’est enchaîné ! D’idées en idées, sans pour autant savoir vers quoi nous tendions, la communauté des Entrepreneuses Créatives était née (nous avons eu la chance d’être aidées par une super stagiaire qui nous a allégé la tâche logistique : créations graphiques, mise en place du blog, de la newsletter). Nous avons su détecter un besoin sur le « marché » des créatrices du fait-main : une demande en conseils et formation. Nous avons su nous positionner et leur proposer des prestations qui leur correspondent à des prix raisonnables.

Mais ce qui prime avant tout pour que ces projets aboutissent et rencontrent un succès : c’est d’avoir la même vision.

Comment furent tes débuts pour tous ces projets ? 

Beaucoup beaucoup beaucoup d’heures passées devant (derrière) l’ordi ! Sur Facebook et sa messagerie instantanée  (tout le monde croit donc que je ne fais rien!) et sur ma boîte email.

Des nuits courtes, trop courtes…

Une seule blogueuse désagréable m’a fait douter, mais le reste de la communauté a su me remonter le moral, et puis, comme mon père disait, si ceux qui me critiquent savaient ce que je pense d’eux, ils en diraient d’avantage …

Qu’est-ce qui est/a été le plus difficile pour toi dans ces projets ?

Notamment pour la Box (projet terminé NDLR), qui demande une organisation logistique impeccable, la perte d’informations ou la non communication de détails lors de nos échanges peut nuire a la perfection du résultat final. Il nous faut sans cesse vérifier, recompter, redemander. On arrive à oublier qu’on ne travaille pas dans le même bureau et que notre « collègue » ne lit pas tous nos mails, n’entend pas toutes nos conversations au téléphone comme dans un open space… Les failles inévitables d’une telle organisation ne doivent pas se faire ressentir auprès des clientes. Il est important de reconnaître ses erreurs ou ses oublis et de présenter ses excuses. Le client comprendra alors d’autant plus que nous sommes franches et réactives.

Qu’est-ce que tu préfères dans ce métier ?

Les rencontres et la concrétisation de nos idées, savoir que tout (ou presque) est possible même avec peu de moyens.
Rencontrer des personnes de son pays et d’autres que l’on n’aurait jamais rencontré sans les réseaux sociaux. L’interconnexion et l’entraide.
La dynamique de groupe de chaque session de nos formations online est digne de celles que je retrouve dans une vraie salle de cours, c’est impressionnant !

As-tu une anecdote à nous faire partager à propos de Ma Petite Valisette ?

Comment j’ai réussi à obtenir une interview dans un magazine suite à la réception d’un mail mécontent au sujet de ma boutique !

Chaque occasion est une opportunité ! Quelquefois, il suffit de voir le verre à moitié plein et non à moitié vide !

Comment c’est une journée typique, pour toi ?

C’est une course contre la montre interminable : le respect des horaires des enfants imposés par la vie scolaire, la gestion des imprévus et la détermination à finir les tâches prévues et celles qui se rajoutent (merci mari chéri). En fait ma journée à moi, commence quand la nuit tombe alors finalement je préfère l’hiver !

Quels sont tes futurs projets ? 

L’année 2013 a été plus que chargée en événements : avec la participation à une conférence d’ampleur européenne en tant qu’intervenante sur les e-classes THE HIVE; la publication de mon premier livre dans les loisirs créatifs aux éditions Creapassions Mes Petits Masking Tapes; la rédaction d’un livre pour les Entrepreneuses Créatives qui vient tout juste de sortir  Vendre et mettre en avant ses créations… En 2014, je vais m’efforcer de proposer de nouvelles formations, cela demande beaucoup de temps. Un second livre sortira aux éditions Creapassions au printemps et nous travaillons avec l’éditeur sur un 3e projet d’ouvrage. Je serai aussi présente sur le salon de l’Aiguille en Fête pro pour des conférences thématiques que j’animerai avec Sandrine. Bref je crois que je vais être encore bien occupée !

 EDIT : depuis, Sophie Charlotte a publié 3 nouveaux livres : 

Quels conseils pourriez-vous donner à quelqu’un qui veut se lancer ?

Préparer son projet mais ne pas attendre indéfiniment pour se lancer. Un jour, faut y aller, se casser le nez et apprendre de ses erreurs ! C’est ce que je dis à mes étudiants qui n’aiment pas l’anglais : je leur réponds que je me fiche des erreurs qu’ils peuvent faire et de leur accent, le principal c’est qu’ils apprennent le vocabulaire et qu’ils pratiquent….

Retrouvez Sophie sur son blog Ma Petite Valisette et ses formations Entrepreneuses Créatives.
 

Recevez mes astuces sans effort !

Recevez mes conseils + bons plans directement dans votre boîte mail !

coaching-ensoleillé-talented-girls2

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Fanny 8 janvier 2014 at 21 h 22 min

    J’aime son histoire !
    Bravo pour cet interview, mais surtout bravo pour ce joli parcours Sophie !

  • Reply Sandrine Cousette Franchet 8 janvier 2014 at 21 h 33 min

    Bravo Sophie, je retrouve parfaitement ton dynamisme et ton enthousiasme sans faille dans cet interview!! Tu es une vraie talented girl miss!!

  • Reply Paquet Câlin 8 janvier 2014 at 22 h 02 min

    Bravo pour toute cette énergie, très inspirante !

  • Reply autourdudressing 11 janvier 2014 at 23 h 48 min

    Une jolie découverte, inspirante et inspirée!

  • Laisser un commentaire

    Réinitialiser le mot de passe
    Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.