Posts tagged "conseil"

8 conseils de photographie culinaire pour les nuls

En ce moment, je m’entraîne à la photographie culinaire. J’ai toujours admiré cette discipline photographique en me disant que jamais je n’y arriverai. Pour aider ceux qui sont dans mon cas, voici mes 8 conseils de photographie culinaire pour les nuls.

la photogaphie culinaire pour les nuls la photogaphie culinaire pour les nuls la photogaphie culinaire pour les nuls la photogaphie culinaire pour les nuls la photogaphie culinaire pour les nuls la photogaphie culinaire pour les nuls la photogaphie culinaire pour les nuls la photogaphie culinaire pour les nuls la photogaphie culinaire pour les nulsla photogaphie culinaire pour les nulsla photogaphie culinaire pour les nulsla photogaphie culinaire pour les nuls

J’ai commencé cette nouvelle lubie, il y a, à peu près, une semaine. J’avais déjà suivi les cours de mon idole Carnets Parisiens lors de notre première Blogschool Oh my Blog! . Grâce à elle, je maîtrise désormais le mode manuel de mon appareil photo Nikon D5100 mais en ce qui concerne la composition des photos culinaires, j’avais vite baissé les bras !

C’est à force d’être sollicitée par ma Marinette adorée pour faire ses photos de recettes vegan, que je me suis dit qu’il fallait vraiment que je m’y mette.

En une semaine, j’estime avoir déjà appris quelques trucs. Vous pouvez voir l’évolution de mes photos sur mon compte instagram et dans cet article : en haut, les premières photos, puis on descend jusqu’aux plus récentes. Il y a des premiers progrès, on est encore bien bien (bieeeen) loin, mais je ne suis pas peu fière d’avoir déjà appris une astuce ou deux.

Comme j’aime partager mes bons plans, voici mes 8 premières leçons de photographie culinaire pour les nuls :

1/ Trouvez un fond uni (le mien est blanc car ma Marinette aime les photos bieeeeen blanches, genre blanc médical, vous voyez ?) et testez vos premières photos sur le même fond. Mieux vaut ne pas partir tout de suite dans la difficulté des fonds bariolés et apprendre à mettre ses plats en scène sur le même fond, pour mieux voir ses progrès.

2/ Prenez vos photos près d’une fenêtre. Si possible quand il fait nuageux. Arrêtez de vous plaindre des problèmes de luminosité, il n’y a que 3 éléments miracles : une fenêtre (et ça, tout le monde est censé en avoir), des nuages ou des rideaux blancs pour avoir une lumière diffuse, et un logiciel de retouche (moi j’utilise les outils d’Instagram, car je suis trop fainéante et trop pressée). Photoshop & co sont utilisés dans 99,99% des cas non pas pour retoucher des demoiselles, mais pour régler les problèmes de luminosité ! Même les meilleurs photographes ont des photos trop sombres.

3/ Une faible luminosité sera toujours un million de fois mieux que le flash. D’ailleurs, le flash est interdit. Point.

4/ Si quand vous rentrez chez vous, il fait déjà nuit et que vous êtes obligé de mettre le flash, faîtes vos photos le weekend. Point.

5/ Utilisez Pinterest. Si vous êtes nuls en composition comme moi, il y a de grandes chances pour que vous inventiez un peu n’importe quoi et que vous trouviez ça moche. Ma technique : dès que je sais ce que je vais photographier (soit à peu près tout ce que je cuisine), je tape sur Pinterest  « platquejemapprêteàphotographier + photography » pour trouver de belles photos de pros du même met. Et j’essaie de les reproduire.

6/ Copiez un max les photographes culinaires. C’est la meilleure façon d’apprendre. C’est Cyrielle qui l’a dit ! Et elle avait 100% raison.

7/ Faîtes-vous un stock d’accessoires culinaires. De jolies assiettes, des planches en bois en forme de nuage, des serviettes colorées, des couverts colorés, des pailles colorées, des mason jars… La brocante est votre meilleure amie. Sinon, il y a toujours les tiroirs de Mamie.

8/ Mettez vos photos sur Instagram. Bon c’est un peu la honte au début, mais je trouve que c’est vraiment pratique pour voir ses progrès et se motiver. Et puis les photos de bouffe, même moches, ça plait toujours aux gens #hopdesfollowers

Cette semaine, je pars à Londres voir ma meilleure amie, mannequin à ses heures perdues (prochaine étape : la photographie de mode ?). J’espère que les fish & chips vont m’inspirer et me permettre de partager avec vous mes découvertes et nouveaux apprentissages !

Bonne semaine et bonne photo culinaire !

Et vous, avez-vous tenté la photographie culinaire ?
Qu’avez-vous appris ? Partagez vos astuces !

Cet article vous a plu ?

Vous n'avez encore rien vu !

80% de mes articles sont exclusivement dans ma newsletter !

coaching-ensoleillé-talented-girls2