Pourquoi j’ai quitté les réseaux sociaux pour mon business

Pourquoi j'ai quitté les réseaux sociaux pour mon business ⎟ Talented Girls, conseils business et ondes positives pour les femmes entrepreneures ! www.talentedgirls.fr

Il y a presqu’un an, j’ai décidé d’arrêter d’utiliser Facebook pour mon business. Etant très active sur Facebook, j’ai soudainement ressenti le besoin d’être à la fois moins présente et plus présente.

Moins présente sur les réseaux sociaux

 

Les réseaux sociaux prennent un temps fou. J’ai de la chance d’avoir une belle communauté et l’algorithme de Facebook étant de plus en plus sévère, j’ai rapidement senti que nos chemins s’éloignaient. Le temps et l’énergie que je consacrais sur ce réseaux n’étaient, à mon goût, pas suffisamment récompensés. Je ne touchais plus ma communauté comme je le souhaitais et notre proximité me manquait.

Après avoir découvert certains business qui se passaient complètement de réseaux sociaux, j’ai décidé de tenter l’expérience. Une pause plus qu’un simple au revoir. Histoire de voir.

 

Plus présente auprès de ma communauté

 

Ayant une grande affection pour les échanges en tête à tête et fonctionnant avec mon coaching ensoleillé entièrement par mail, j’ai décidé de faire de ma newsletter mon seul et unique lieu d’échange avec ma communauté. Concentrer mon énergie, mon attention et ma présence dans un seul endroit, au lieu de multiplier ma voix, c’était le plus naturel pour moi. Après tout, je ne sais faire qu’une seule chose à la fois.

En quittant explicitement Facebook, j’ai quitté implicitement tous les réseaux sociaux. Aujourd’hui, je ne ressens presque plus l’envie de publier mes écrits sur le blog, tellement la newsletter comble mes désirs. Malheureusement, Google n’indexe pas les newsletters, et je me prive de nouvelles rencontres en me privant du blog.

 

Une balle dans le pied ?

 

On m’a souvent demandé si arrêter les réseaux sociaux, ce n’était pas, pour mon business, comme me tirer une balle dans le pied. Je me suis posé la question au début.

Au début, ce n’était pas évident. Où pourrais-je partager des infos courtes et spontanées, comme ça sur le vif ? Il a fallu apprendre à me limiter. Mes réflexes de blogueuse ont été un peu mis à mal. Facebook m’a manqué plus d’une fois. J’ai essayé Twitter, Instagram, mais ce n’était pas pareil. Puis peu à peu, les réflexes changent, les habitudes changent. Je vais moins sur les réseaux d’une façon générale. Je suis plus inspirée, plus créative, car plus centrée sur ma propre expérience que sur les tendances du moment. Et pour une coach en développement personnel, c’est plutôt pertinent.

Je lis moins et j’agis plus. J’ai de ce fait, plus de contenu unique à partager. Je partage moins souvent qu’avant, mais plus en qualité et plus en profondeur. J’ai appris à partager moins souvent pour vivre mieux. Et donc partager mieux. Je ne suis qu’à un endroit à la fois, alors j’y suis pleinement.

 

Et mon business là-dedans ?

 

Mon business m’en est reconnaissant. J’attire beaucoup plus de gens vers ma newsletter. Celles qui s’y plaisent restent et deviennent mes meilleurs clientes, mes meilleures lectrices. Elles répondent à mes messages et nous conversons autrement. C’est si bon, si moi, si cohérent.

J’ai compris que le nombre de followers ne fait pas le nombre de clients. C’est la relation que l’on crée, que l’on tisse, les liens d’amitié. Peu importe combien vous suivent, tant qu’il y a la confiance. L’amour et l’attention. Les ventes suivront.

 

Qu’est-ce que ça a changé, au fond ?

 

Au fond ? Rien. Juste de l’alignement. J’ai une stratégie qui est cohérente avec qui je suis. J’ai mille fois plus de plaisir à échanger avec mes lectrices, en toute intimité. D’ailleurs, quand les gens parlent de moi, ils ne parlent plus du blog, ils parlent de ma newsletter, qu’ils trouvent encore meilleure.

Je n’ai rien perdu en partant des réseaux. Mais j’ai gagné beaucoup. Du temps, de l’énergie, de la présence, de la qualité, de la profondeur, de l’amitié. Des lectrices et des clientes encore mieux connectées.

 

À qui puis-je conseiller de quitter les réseaux sociaux ?

 

À ceux qui en ressentent le besoin. Je ne dis pas que c’est un exemple à suivre, ni une stratégie. Juste une cohérence avec ce que vous êtes et ce que vous aimez faire. Si les réseaux sociaux ne vous plaisent pas, si vous préférez converser avec votre communauté d’une autre façon, soyez créatives, et faites donc.

Mais choisissez un lieu de rencontre où vous serez au meilleur de vous-même. Car si le message est caché, et qu’il n’est pas de qualité, alors personne ne vous aidera à le trouver.

Cherchez la manière d’interagir avec votre communauté où vous serez la plus à l’aise pour fournir de la qualité.

Cet article vous a plu ?

Vous n'avez encore rien vu !

90% de mes articles sont exclusivement dans ma newsletter !

Share this post

Related Posts

arrêter d'être influencée par les ambitions des autres pour recentrer son business et gagner en sérénité⎟Talented Girls, conseils business et ondes positives pour les femmes entrepreneures ! Je copie sur toi 22 décembre 2017
fond d'écran freebie qui motive sabine de carton et d'étoile pour talented girls Freebie qui motive : De Carton et d’Étoiles 17 mars 2015

6 Comments

  • 27 mai 2017 at 16 h 42 min — Reply

    Aaaaah !!! Anouk !!! Je t’aimeeee !!! A l’heure où je m’apprête à quitter Facebook, quelle joie de te lire :O Que c’est bon de se réaligner ! <3 <3 <3

  • 27 mai 2017 at 16 h 43 min — Reply

    C’est vrai que c’est un choix sacrément audacieux (et courageux!) de décider de se couper de Facebook. Je crois qu’à vouloir trop exister en ligne, on en perd parfois l’essentiel : être soi, s’écouter, se respecter. Je suis abonnée à ta newsletter depuis longtemps maintenant, et c’est toujours un plaisir de la découvrir quand elle se présente dans ma boite aux lettres. Et tu sais quoi, pour moi elle a bien plus de valeur qu’un post publié vite fait sur Facebook.
    Tu as fait le bon choix 🙂

  • 15 juin 2017 at 13 h 36 min — Reply

    MERCI ! ! ! !
    Je ressens de plus en plus le besoin de quitter Facebook moi aussi

  • Isabelle
    3 janvier 2018 at 3 h 39 min — Reply

    Belle idée. Je partage tes arguments 😊J’y réfléchis, ce sera peut-être une belle décision pour 2018. Je me concentrerai alors sur ma newsletter que je viens de reprendre et qui a bcp plus d’impact que FB. je ne garderai alors que Instagram pour les instants brefs, les petits clins d’œil 😉😉😉belle journée à toi.

  • 16 août 2018 at 13 h 58 min — Reply

    Ça fait plusieurs semaines que je me posais la même question. Je trouve que les réseaux sociaux me distraient énormément sans pour autant ajouter à mon blog. J’y trouve aussi de moins en moins de plaisir à y publier.
    Donc merci pour cet article que j’ai trouvé au bon moment!!

  • 6 octobre 2018 at 13 h 11 min — Reply

    C’est une décision tellement audacieuse et tellement inspirante ! Les réseaux sont tellement chronophages et pourtant je continues à y faire de belles rencontres et à prendre plaisir à communiquer. Si un jour cela devenait pesant, je crois que comme toi je n’hésiterais pas à déconnecter définitivement. je me considère comme une slow entrepreneuse et je suis très à l’écoute de mon rythme et de mes besoins, plus de ce que la logique entrepreneuriale voudrait m’imposer.
    Je trouve ton témoignage touchant de sincérité et je le cite dans mon article sur le slow entrepreneuriat.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.