Elodie de Love & Tralala nous raconte son histoire !

creative sunday interview elodie de love et tralala et kiss the bride pour talented girls

Elodie, c’est une fille qui pétille. Cette jolie jeune femme, venue tout droit de Belgique, je l’ai rencontrée sur un salon du mariage. C’est la première personne à m’avoir dit : “tu ne serais pas Anouk d’Oh my Blog! ?”, je m’en souviendrai longtemps de son sourire communicatif et de son énergie. Lorsque je la retrouve quelques mois plus tard à Paris, puis à Berlin, ce n’est pas un mais trois projets qu’elle mène de front et avec brio. Kiss the Bride, le festival de mariage bruxellois est le 4e. Elodie, c’est une vraie Talented Girl, une superwoman qui n’a peur de rien, et certainement pas de saisir les belles occasions de vivre la vie qu’elle aime. Merci pour ce beau partage Elodie !

creative sunday interview elodie de love et tralala et kiss the bride pour talented girls

Bonjour Elodie, parle-nous un peu de toi !

Je suis juriste à la base. En parallèle de mon master en droit, j’ai suivi une formation de 2 ans en création d’entreprise. Je sentais bien qu’un jour ou l’autre, j’allais avoir envie d’entreprendre. Et durant toutes mes années d’université, j’organisais déjà des fêtes pour la fac et des surprises pour les amoureux ou les copines. Puis, j’ai suivi un master en études européennes en anglais, j’ai bossé comme avocate et comme conseillère en création d’entreprise.

J’ai tout lâché du jour au lendemain pour tenter ma chance, pour essayer de trouver ce qui me plaisait vraiment. Je suis convaincue que pour bien faire son boulot, il faut l’aimer et avoir envie de se dépasser et de s’améliorer sans cesse. J’avais écrit un article sur mon blog où je racontais ma décision.

Quand et pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l’entrepreneuriat ? Comment furent tes débuts ?

J’ai d’abord lancé mon blog Love & Tralala. Cela faisait des mois, des années que j’en rêvais mais je ne m’en sentais pas capable. Je suis nulle en informatique et j’avais peur de ne pas y arriver puis, après 2 mois au Canada et après avoir passé des heures à lire les blogs des autres, j’ai décidé d’essayer pour le plaisir de partager et de faire partie de cette belle communauté.

Après plusieurs mois, j’ai commencé à recevoir des encouragements, des commentaires sympas sur mes shootings d’inspiration et j’ai débuté en tant qu’indépendante complémentaire dans l’organisation et la décoration de mariages. C’était très dur au début de tout gérer de front car j’avais encore un boulot à temps plein à côté.

Une amie m’a demandée de fleurir son mariage et je suis tombée amoureuse des fleurs. Petit à petit, j’ai rajouté cette corde-là à mon arc. Les demandes se sont multipliées et j’ai senti le besoin de sauter le pas, d’y croire et de me lancer à temps plein dans ces beaux projets. Pour l’instant, je teste beaucoup de choses, je me laisse porter par mes envies et par les rencontres.

 Vis-tu actuellement de ton entreprise ?

Oui j’y travaille à temps plein et je suis capable de payer mes frais et de me dégager un salaire. Je gagne beaucoup moins qu’avant et je ne gagnerais peut-être jamais ce que j’aurais gagné en restant avocate mais je me lève avec plaisir tous les matins avec une tonne de nouvelles idées à concrétiser et la liberté de gérer mon temps comme je l’entends. Et puis, Rome ne s’est pas fait en 1 jour donc je sais que ma situation va encore évoluer.

creative sunday interview elodie de love et tralala et kiss the bride pour talented girls

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi dans ce métier ? Comment arrives-tu à surmonter ces difficultés ?

Plusieurs choses sont difficiles.

– Organiser mon temps et identifier les priorités, c’est encore quelque chose sur lequel je travaille activement.

– Faire des choix et refuser des projets même s’ils ont l’air cool parce qu’il faut aussi penser à rentabiliser son temps et gagner sa vie.

– Bosser de la maison, c’est quelque chose que j’aime beaucoup mais ça demande une grosse discipline pour délimiter son espace de travail et ses horaires. Je déménage dans quelques semaines et je me suis prévue un vrai coin bureau et un atelier, tu n’imagines pas à quel point j’ai hâte d’y être !

– Bosser dans un secteur créatif et hyper émotionnel. Vu que je suis une nana hyper sensible, ça n’est pas toujours facile de gérer la pression et de relativiser mais j’y travaille en prenant un peu plus de temps pour moi et en m’octroyant de vrais sas de décompression.

– Faire face à une concurrence parfois agressive et mesquine. Je rencontre des gens géniaux, ouverts et bourrés de talent avec lesquels c’est un réel plaisir de collaborer et puis, à côté il y a malheureusement aussi des gens mesquins et malveillants qui essaient de vous descendre en flammes. Ne pas entrer dans leur jeu, essayer de dialoguer et prendre du recul sont encore les meilleurs moyens de garder la tête froide.

Qu’est-ce que tu préfères dans ton métier ?

Le contact avec les mariés : leur confiance, leurs rires, leurs larmes d’émotion et avoir la chance d’être à leurs côtés dans d’aussi beaux moments ! J’aime aussi l’impression de faire plein de métiers différents et de me dire que rien n’est figé. Aujourd’hui, je propose des services d’organisation, décoration et décoration florale (et je dois encore mettre sur pied mon site pro), j’ai mon blog Love & Tralala, j’organise les Creative Sundays avec mes copines blogueuses de How To et Fouettmagic, j’immortalise des EVJF (Enterrements de Vie de Jeune Fille) de folie avec mon acolyte, la photographe Elodie Deceuninck pour Hello Madame et j’organise un festival mariage à Bruxelles « Kiss The Bride, on s’occupe du reste » les 20 et 21 novembre prochain à Bruxelles avec Virginie du blog Le plus beau jour du reste de ma vie. C’est beaucoup et en même temps, je sens que mes envies évoluent, se précisent et j’aime la possibilité de pouvoir tout tester pour me construire le job de mes rêves.

creative sunday interview elodie de love et tralala et kiss the bride pour talented girls

Comment parviens-tu à gérer ton temps entre ta famille/vie privée et vie professionnelle ? Des astuces à partager avec nos lectrices ?

Honnêtement, ce n’est pas toujours facile. Cette année, je me suis un peu oubliée : je ne prenais plus le temps de me détendre ou de prendre soin de moi, je mangeais devant mon ordi et je bossais vraiment tard. Heureusement mon homme est un peu mon garde-fou à ce niveau-là : il m’a obligée à prendre des vacances cet été et à éteindre l’ordi à 22h grand max. Ma maman a eu un cancer cette année, ça remet beaucoup de choses en perspective aussi sur le besoin de garder du temps pour soi et pour ses proches car finalement l’essentiel est là. Je cherche encore l’équilibre parfait mais j’y travaille ! Je pense que s’obliger à se fixer des horaires de travail et se planifier des vacances est essentiel pour garder le cap sur le long terme.

Comment c’est une journée typique, pour toi ?

Vu les différentes activités avec lesquelles je jongle, il n’y a pas vraiment de journée type !

Je bosse de 8h30 à 19h et souvent plus tard, les samedis et dimanches, mes horaires sont plus variables mais il est très rare que je ne bosse pas au moins quelques heures. Avec mes clients, tout dépend du service choisi, je divise mon temps entre le marché aux fleurs et les créations, les DIY déco et les timings d’organisation.

Lorsque je bosse pour le blog, je jongle entre mails, shooting photos, recherches, prises de contact et écriture. Lorsque je bosse pour Hello Madame, je divertis les filles pendant 1h30 et en amont, j’imagine leur dress code, je cherche de chouettes lieux et de nouvelles idées de photos sympas avec Elodie. Pour les Creative Sunday, je suis responsable des partenariats et sponsors donc je contacte des artisans ou chouettes marques prêts à gâter nos participantes. Et pour Kiss The Bride, c’est une 1ère édition donc je cours partout !

Quelles sont les 3 ressources (sites, applis, livres) qui ont changé ta vie d’entrepreneure ?

J’utilise Pinterest en permanence pour classer mes idées et m’inspirer, je ne peux plus m’en passer ! En cas de gros moment de stress et pour les tâches difficiles, j’utilise la méthode Pomodoro pour mieux diviser mon temps et souffler entre 2 tâches. Et puis, je fais partie de la Talented Girls Family et ça, ça regroupe plein d’astuces, un groupe de soutien et de chouettes contacts.

creative sunday interview elodie de love et tralala et kiss the bride pour talented girls

Si tu l’avais su plus tôt, quelle erreur aurais-tu préféré éviter ?

Aucune. Je pense que les erreurs sont nécessaires pour avancer et comprendre. J’ai besoin d’expérimenter par moi-même pour savoir si ça me convient ou non et de trouver mon propre fonctionnement. Par contre, je pense qu’il est essentiel d’être entouré et soutenu lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat. On a tellement la tête dans le guidon, c’est important d’avoir quelqu’un qui nous écoute, nous conseille et nous permette de prendre du recul.

Quels conseils pourrais-tu donner à quelqu’un qui veut se lancer ?

Fonce, on ne vit qu’une fois ! Mais réfléchis bien avant, prépare le terrain un maximum, pose-toi les bonnes questions et vas-y étape par étape sans trop te mettre la pression. Et je lui dirais aussi : Accroche-toi ! Dream Big ! Crois en toi !

 

creative sunday interview elodie de love et tralala et kiss the bride pour talented girls

Retrouvez les aventures d’Elodie par ici !

Merci beaucoup Elodie !

Ne ratez plus d'interview de Talented Girls

Recevez mes conseils + bons plans directement dans votre boîte mail !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.